Monizze rachète sa solution de paiement à PayFair

Monizze

Le groupe Up (Monizze) devient propriétaire de la technologie et des contrats marchands de la société European Payment Solution (EPS), acquéreur en marchands et filiale opérationnelle de la holding PayFair. Cette acquisition permettra à Monizze de resserrer ses liens avec les marchands et de leur proposer de nouveaux services.

 

Monizze est un acteur apparu sur le marché belge avec le développement des titres-repas électroniques. Cette nouvelle donne lui permettait de pénétrer un marché traditionnellement dominé par deux acteurs, Edenred et Sodexo, en misant exclusivement sur la version digitalisée de cet avantage offert aux salariés. Parmi les atouts revendiqués dés l’origine par Monizze, celui de tarifications plus avantageuses pour les transactions effectuées par marchands, grâce à l’utilisation du schéma de paiement mis en place par PayFair. Une solution dont on sait qu’elle avait par exemple très rapidement séduit Colruyt. Le passage au “tout-électronique” fut une excellente nouvelle Monizze, puisqu’elle alignait désormais tous les émetteurs de titres sur une forme unique. En juin 2015, Monizze était absorbée par le Groupe Up, le numéro 3 mondial des titres de services, présent dans 17 pays. Une opération qui allait permettre d’injecter du capital (1 million d’euros) dans Monizze pour lui permettre de poursuivre et accélérer son développement.

 

Forte d’une croissance de 67% de son volume d’affaires, d’une augmentation de 33% du nombre de collaborateurs et du doublement du nombre de ses clients en 2015 (plus de 11.000 clients, contre 4.500 lannée précédente), Monizze entend aujourd'hui soutenir sa croissance en intégrant le chaînon manquant dans le processus de création de valeur du paiement électronique. En rachetant EPS à PayFair (pour un montant non communiqué), le Groupe Up garantit la pérennité et la poursuite du développement d’une plateforme de paiement électronique dont Monizze est en réalité le seul utilisateur. Ceci achève donc l’intégration totale d’une offre qui vise désormais à aller bien au-delà du seul argument tarifaire.

 

Contact direct avec les marchands

 

« En intégrant la technologie EPS, nous entrons en contact direct avec les marchands et pouvons ainsi plus facilement échanger afin de leur proposer des solutions innovantes et adaptées à leurs besoins et à ceux de leurs clients » explique Jean-Louis Van Houwe, fondateur et Président de Monizze. En prenant le contrôle de la transaction elle-même, Monizze enrichit son pôle Business Intelligence et se donne les moyens de développer sur mesure des services à valeur ajoutée. L’entreprise pourra en effet faire le lien entre les utilisateurs de ses moyens de paiement et les marchands qui acceptent ces titres de paiement. « Les technologies web et mobile apportent aux commerçants de nouvelles opportunités de rentrer en contact avec leurs clients pour une meilleure fidélisation et nous représentons désormais un intermédiaire unique entre ces deux lors du paiement. », rajoute Frédéric Poyer, CEO de Monizze. « Concrètement,  nous prévoyons de bientôt  proposer de nouveaux services, notamment de promotion, qui permettront entre autres aux marchands de communiquer vers leurs clients au travers de nos différents points de contact, via une approche personnalisée en fonction des profils et comportements de ces derniers, ce qui viendra compléter et renforcer notre offre éco-chèques. »

 

Ces développements sont déjà en cours, puisque Monizze propose déjà une carte abritant sur un même support les fonctions de titre-repas et d’écochèque dématérialisé: une seule carte, et pourtant deux “wallets”!. “Tout le monde y gagne” nous explique Frédéric Poyer. “Pour les bénéficiaires, c’est bien plus confortable.Pour les marchands, ajouter le wallet “ecochèque”, c’est s’ouvrir l’accès à un chiffre d’affaires directement disponible. Pour les employeurs, c’est une nouvelle preuve de la fluidité de notre système: nos clients, ainsi que les secrétariats sociaux, plébiscitent autant sa simplicité que son rapport qualité-prix. Nous sommes une structure ultra- efficace: Monizze compte 21 salariés, et sert pourtant 11.000 employeurs et 200.000 bénéficiaires… pour l’instant !”

 

“Certes, nous ne représentons encore que 10% du marché, mais cette part augmente, et l’arrivée du Groupe Up permet évidemment de revendiquer des ambitions légitimes. Entre le Groupe Up et Monizze, il y a de vrais échanges féconds. Monizze est clairement née comme une startup “Fintech”, il y a ici une curiosité, une agilité, une imagination qui rendent cette entreprise culturellement bien armée pour imaginer l’évolution de la plateforme et de ses bénéfices en termes d’exploitation Big Data. L’acquisition d’EPS est une étape importante, puisqu’elle sanctuarise notre maîtrise de la plateforme, de façon totalement intégrée, et nous offre toute capacité à la développer.”

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit