Danone ne veut plus du mode de décision pyramidal

Le 26 avril dernier, lors de l’assemblée générale des actionnaires de Danone, Emmanuel Faber, CEO du groupe agroalimentaire, a présenté un projet peu commun: une personne, une voix, une action. L’objectif est de faire participer les 100.000 salariés du groupe aux choix stratégiques.

 

Au cours de son Assemblée Générale des actionnaires, Danone a présenté neuf objectifs de long terme pour l’entreprise et ses marques. Alignés sur le programme de développement durable 2030 des Nations Unies, les Objectifs Danone 2030 doivent permettre de : redonner tout son plaisir à l’alimentation en innovant sans cesse, générer une croissance supérieure, durable et rentable, obtenir la certification B Corp, améliorer la santé partout et chaque jour, développer des marques engagées, préserver la planète et renouveler ses ressources, confier le futur à ses équipes, promouvoir une croissance inclusive et fédérer autour de la révolution de l’alimentation.

 

Comme acte fondateur au service de ces objectifs, Danone lance également un programme d'engagement interne et un modèle de gouvernance innovant : "Une personne, une voix, une action". L’objectif ? permettre à ses 100 000 salariés de définir ensemble l’agenda stratégique de l’entreprise, de contribuer activement à la mise en œuvre des Objectifs 2030 et de devenir actionnaires de l’entreprise.

 

« Nous sommes au bout d’un modèle. Toute une génération, pendant des décennies, a fait confiance aux grandes marques pour apporter plaisir, sécurité et santé. Ce postulat est remis en cause. A la confiance s’est substituée la défiance face aux grands groupes, largement partagée par la génération des millennials, ces jeunes entre 18 et 35 ans. Ils ont une puissance de création de normes sociales étonnante. Face à cette révolution, on peut résister ou prendre la vague » a déclaré Emmanuel Faber aux journalistes du Monde.

 

La réalisation des Objectifs Danone 2030 s’appuiera sur un cadre de gouvernance nouveau pour favoriser encore plus l’engagement et l’action de tous à l’échelle de l’entreprise. « Ce cadre donnera aux 100 000 salariés de Danone le pouvoir de définir ensemble notre agenda stratégique » explique Danone. D’ici la fin de l'année 2018, chacun des 100 000 salariés de Danone sera invité à s'engager activement et à inventer l’avenir en contribuant à la construction de la feuille de route des Objectifs Danone 2030.

 

Une voix pour chaque salarié

 

« Pour ce faire, le programme " Une personne, une voix " s’appuiera sur une plateforme interne mettant à disposition des salariés des modules de formation approfondie en lien avec notre vision et nos objectifs. Elle inclura des contenus développés avec des partenaires de référence, tel que l'Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR) » explique Danone.

 

Tous les salariés de Danone auront ainsi l'opportunité de s’informer, de mieux comprendre et de s’approprier les enjeux, les défis et les opportunités liés à ses objectifs. En outre, dès cette année, ils pourront apporter leur point de vue à la fois sur les priorités de l’entreprise et sur la définition de feuilles de route locales et mondiale pour l’atteinte des Objectifs Danone 2030. « À l'avenir, nous entendons également créer un lien entre ce nouveau modèle de gouvernance - qui associe nos salariés - et notre Conseil d'administration afin de lui donner toute sa place dans la gouvernance de l’entreprise et d’en exploiter toute la richesse » précise encore le groupe agro-alimentaire.

 

Une action Danone pour chaque salarié

 

En complément, chaque salarié de Danone participera au programme " Une personne, une action ". D’ici 2019, chacun d’eux se verra attribuer une action Danone, assortie d’un mécanisme d’intéressement fondé sur un multiplicateur du dividende annuel versé aux actionnaires. A noter, que le multiplicateur n’a pas encore été fixé, mais qu’il ne sera, selon Emmanuel Faber, pas symbolique. Au-dela de cela, « en rendant tous les salariés co-actionnaires de l’entreprise, nous mettons fin au mode de décision pyramidal, où les choix venus d’en haut ne correspondaient pas forcément à la situation ou aux besoins locaux. Grâce à leurs propositions, nous pourrons adapter nos objectifs à la réalité » explique Emmanuel Faber au Monde.

 

« En outre, un dispositif comparable à celui de notre Fonds Commun de Placement Entreprise disponible en France sera proposé dans le monde au cours des prochaines années. Il offrira aux salariés une opportunité nouvelle d'investir dans l'entreprise à un prix préférentiel et permettra ainsi d’y promouvoir un état d’esprit de co-actionnaire ».

 

« Nous voulons confier à nos salariés le pouvoir d’inventer notre avenir commun et d’en être coresponsables. Je suis convaincu que c’est en conférant à chacun le statut de salarié actionnaire de l’entreprise que nous pourrons faire converger les intérêts dans une perspective de long terme. Ensemble, par notre travail chez Danone, nous pouvons changer la donne » déclare Emmanuel Faber.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Jobs - Side - FR

Derniers lancements produit