82% des visiteurs de webshops belges viennent de l'étranger

L’e-commerce ne doit pas seulement être le fait de quelques grands webshops internationaux partis à l’assaut de notre pays
Alexander De Croo
Ministre de l'Agenda Numérique

La petite taille de notre pays pousse les commerçants en ligne à regarder au-delà de nos frontières. En Belgique, ceux-ci axent leur stratégie transfrontalière sur la France, les Pays-Bas, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Cette année, l'Espagne prend quant à elle la cinquième place du classement, remplaçant le Canada. C'est du moins ce qui ressort des données récoltées par BeCommerce. 

 

PayPal a lui aussi analysé les origines des paiements reçus par des e-commerçants belges au premier trimestre 2015 et en a retiré un classement: la France (+5% par rapport à l'an dernier), suivie des Etats-Unis (bond de 19%), de l'Allemagne (+11%), du Royaume-uni (+20%) et des Pays-Bas (-3%).

 

82% des visiteurs viennent de l'étranger

 

La moyenne de visiteurs de ces sites proviennent à plus de 82% de l’étranger (contre près de 78% voici un an), ce qui indique que le potentiel de croissance de l’e-commerce transfrontalier est encore grand et qu'il s'agit d'un marché à soigner. Selon BeCommerce, les meilleurs e-commerçants belges sont IceWatch, qui occupe la tête du classement et fait une entrée remarquée dans le Top 10, Belgianshop (en progression d’une place) et Bieresgourmet, absent du Top 10 de l’an dernier, qui occupe désormais la 3ème place.  Le Top 25 de cette année met par ailleurs en évidence une évolution concernant les produits les plus prisés. Les vêtements et accessoires continuent de trôner en tête (40%), suivis par l’alimentation (qui grimpe de 12% à 28%) et par les produits de soins et de beauté (qui doublent, de 4% à 8%). 

 

Les Belges, champions du cross-border

 

BeCommerce a dévoilé les résultats de la seconde édition de BeShopping 100, analyse annuelle du top 100 des commerces en ligne en Belgique. Les 100 principaux commerces en ligne en Belgique totalisent un chiffre d'affaires global de 2,6 milliards d'euros pour 2014-2015, contre 1,1 milliard d’euros un an auparavant. L'étude BeShopping 100 démontre que celui-ci est encore réalisé à près de 72% sur des commerces en ligne étrangers, contre un chiffre avoisinant les 75% l’an dernier. La majorité des achats effectués par des consommateurs belges en ligne se font dans les pays limitrophes, les Pays-Bas, l’Allemagne et la France. 

 

Le nombre de commerces en ligne d’origine belge a reculé de 32 à 28, et le nombre d’acheteurs belges faisant leurs achats en Belgique a baissé de 26% à 24%. Mais une nouveauté est apparue cette année, la disponibilité d’une application mobile (app) liée au commerce en ligne : pas moins de 58% des webshops proposent désormais cette application. 

 

Amazon, 3 Suisses et Bol.com

 

De grandes divergences apparaissent dans le classement des commerces en ligne les plus prisés par les consommateurs belges par rapport à l’an dernier. Dans le top 3 se trouvent Amazon, 3 Suisses et Bol.com. Notons l’importante percée de Media Markt, qui a bondit de la 30ème à la 8ème place en une année, les belles prestations de Vente-Exclusive.com qui a progressé du 16ème au 9ème rang et l’apparition du chinois Aliexpress à la 10ème place alors qu’il était absent du classement voici un an. 

 

Quant aux produits les plus achetés en ligne, ce sont les vêtements et accessoires (27% - stable), les appareils électroniques (24%) et enfin, les activités liées aux loisirs (11%, en légère progression par rapport à l’an dernier). Suivent les produits de santé et de beauté (9%), les articles pour la maison, le jardin et les animaux domestiques (7%) et l’alimentation (6%). 

 

La méthode de paiement par excellence reste celle au moyen de la carte Visa (94%), puis la MasterCard (93%) et enfin la Maestro (68%), suivies de près par PayPal (62%) et la Bancontact/Mister Cash (59%). 

 

Le Vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au développement, de l'Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste Alexander De Croo précise que « le citoyen belge est favorable à l’e-commerce, comme le confirme à nouveau cette étude. L’e-commerce ne doit cependant pas seulement être le fait de quelques grands webshops internationaux partis à l’assaut de notre pays. Il importe également pour nos propres entrepreneurs indépendants et nos PME belges qu’ils empruntent pour leurs produits la voie du numérique".

 

Tendances internationales

 

Selon une récente étude Ipsos menée pour le compte de Paypal, ce sont les Irlandais (86%), les Autrichiens (85%) et les Israéliens (79%) qui ont le plus tendance à effectuer leurs achats auprès de commerçants en ligne étranger, à l'opposé des Américains (22%) et des Japonais (12%). Quant aux consommateurs chinois, ils sont de plus en plus nombreux à effectuer leurs achats en ligne à l’étranger : ils étaient 26% en 2014, contre 35% en 2015. 

 

La majorité des achats en ligne transfrontaliers continuent d’être effectués à partir d’un ordinateur. L’étude révèle cependant que les consommateurs commencent à apprécier l’utilisation de leur smartphone pour leurs achats. A l’échelle mondiale, ils sont en moyenne 16%.  

 

Le coût attractif est cité comme motivation essentielle pour les consommateurs sollicitant les commerçants en ligne étrangers (73%), suivie par la notion d’accès à des produits non disponibles dans le pays d’origine (67%) et la découverte de nouveaux et intéressants produits (58%). Il n’en demeure pas moins que pour près de la moitié des consommateurs, les frais de livraison – un autre facteur déterminant – les dissuadent d’acheter (plus souvent) des produits sur des sites à l’étranger. 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit