L'utilisation du chèque repas électronique reste limitée

Selon une étude du SNI à laquelle ont participé 473 magasins d'alimentation, seul 1% des clients paie actuellement ses courses au moyen du chèque-repas électronique. 57% des commerces acceptant les chèques repas électroniques estiment que ce système leur coûte plus cher que les chèques repas papiers. Cependant, 8 commerçants sur 10 avouent que la version électronique leur épargne du temps et de l'administration.

 

Si le nombre de magasins d'alimentation acceptant les chèques repas électroniques augmente bel et bien, celui-ci reste pourtant limité. Actuellement 8% des boulangers, bouchers, magasins d'alimentation et sandwicheries. La plupart des commerces (44%) l'accepteraient, toujours selon l'étude du SNI, parce qu'ils estiment que le pendant électronique deviendra important dans les années à venir.

 

Trois quarts des magasins d'alimentation seraient en outre partisan de l'abolition du système des chèques repas (papiers et électroniques).

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit