L'Europe veut stimuler l'e-commerce transfrontalier

La Commission européenne souhaite améliorer la distribution transfrontalière de colis commandés en ligne au sein de l'Union européenne. Il y a de cela un an, elle lançait, sous la forme d'un livre vert, une consultation en vue d'analyser les moyens d'améliorer la livraison des colis.

 

Selon la Commission, le secteur du e-commerce devrait connaître, d'ici 2016, une croissance moyenne de 10%. Toutefois, le commerce transfrontalier reste à la traine. En effet, en 2012, 54% des internautes européens ont effectué un ou plusieurs achats en ligne auprès d'un commerçant de leur propre pays. Dans un même temps, seuls 14% des internautes ont réalisé un ou plusieurs achats auprès d'un commerçant établi dans un autre pays. Les problèmes de livraison et de renvoi des produits restant les principaux freins.

 

Une feuille de route sans effet contraignant pour le secteur a été rendue publique hier par la Commission et fait état de trois axes principaux:

  1. L'amélioration de la transparence et de l'information. En passant par exemple par des sites web permettant les comparaisons.
  2. L'offre de davantage de solutions de livraisons à des prix abordables et de meilleure qualité. En passant par exemple par un meilleur suivi des colis.
  3. L'amélioration du traitement des réclamations et des mécanismes de recours pour les consommateurs.

La Commission européenne espère ainsi faire bénéficier le consommateur de services de livraison à la fois accessibles, de qualité élevée et bon marché, "et que les besoins des PME et des régions moins développées ou moins accessibles soient dûment pris en compte" résume encore Michel Barnier (commissaire européen chargé du Marché intérieur) par voie de communiqué.

 

Un point sera fait au bout de 18 mois afin de déterminer si d'autres mesures sont nécessaires.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit