Les commerçants n'osent pas partir en vacances

Selon l'Unizo, certains indépendants hésiteraient à partir en vacances de peur de retrouver, à leur retour, leur commerce vandalisé ou cambriolé. Une enquête a été menée au Limbourg. 80% des entrepreneurs interrogés se sentent vulnérables aux éventuelles attaques. Les principales craintes portent sur les hold-up (34%), les vols (26%), le vandalisme (22%) et la criminalité informatique (20%). 12% des personnes sondées craignent également des vols ou fraudes perpétrés par leur propre personnel. 20% des commerçants ne comptent donc pas fermer boutique afin de garder un oeil sur leur affaire.

 

En Wallonie, ce sentiment est également présent bien qu'il ne s'amplifie pas à l'approche de l'été. Le nombre de cambriolages en entreprise a pourtant baissé ses dernières années: De 6.112 en 2005 à 5.285 en 2011. Mais selon l'UCM, il s'agirait là de la partie visible de l'iceberg. Les entrepreneurs seraient lassé d'aller porter plainte pour constater ensuite que l'auteur des faits lorsqu'il est démasqué n'est que trop vite remis en liberté.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit