Le groupe Carrefour réduit les coûts

Les rumeurs se sont, hier, confirmées lors d'une réunion extraordinaire au siège de Massy. Neuf Comités centraux y avaient été conviés, ce mercredi 29 août. Au programme de cette rencontre: les perspectives économiques et sociales pour les sièges de Carrefour en France.

 

La direction du groupe Carrefour, qui emploie 115.000 personnes en France, a annoncé aux syndicats la suppression de 500 à 600 postes administratifs. "La réduction des effectifs se fera uniquement par un plan de départs volontaires", explique Bruno Moutry, délégué syndical CFDT. Les comités d'entreprise des sites touchés devraient recevoir davantage d'informations dans les semaines à venir.

 

Carrefour ne fait pas exception. L'allégement des coûts centraux préoccupe bien des distributeurs. Pour exemple, Metro pourrait se séparer de 800 salariés à son siège de Dusseldorf, et Tesco serait sur le point de supprimer 50 emplois au sein de sa filiale américaine.

 

"La stratégie de croissance conduite par le passé était légitime et compréhensible. Elle a simplement manqué de moyens", explique Georges Plassat lors de la conférence de ce jeudi matin. Celui-ci appelle donc à laisser le passé derière insistant sur le fait que "certains actifs n'ont pas été assez valorisés" en citant pour exemple l'Asie et l'Amérique du Sud. Le patron de Carrefour a promis que l'offre commerciale allait s'améliorer. "Il faut alléger le poids des coûts financiers avec des moyens opérationnels, en générant du cash flow, optimiser la gestion de trésorerie et contrôler les coûts". Du coté des ressources humaines, il a précisé vouloir dépenser moins mais dépenser mieux.

 

update 14h15 : Georges Plassat a affirmé qu'il n'y aurait pas d'autres vagues de licenciements. "Le poids de ces structures (sièges du groupe) est devenu incohérent avec le métier que nous faisons. C'est un plan de départs volontaires, ce qui suppose qu'il y aura un dialogue".

 

Le PDG du groupe estime en outre que le positionnement des prix était aujourd'hui le bon. "Nous n'avons pas l'ambition d'être les moins chers du marché. Carrefour est très bien placé en termes de prix". Il a également évoqué la nécessité de recentrer la marque propre du groupe, abandonnant les objectifs de pourcentage des ventes que s'était fixé la précédente direction. Il plaide la réintégration de produits locaux et exclut toute sortie du non-alimentaire.

 

Résultat opérationnel en baisse de 8%
Carrefour a fait état d'un résultat opérationnel courant en baisse de 8% au premier semestre. Selon Pierre-Jean Sivignon, Directeur Financier du groupe, Carrefour reste à l'aise avec le consensus des analystes concernant le résultat opérationnel courant 2012, dont la médiane se situe autour de 2,05 milliards d'euros. Celui-ci a tenu à rappeler que la croissance se poursuivait dans les pays émergents et que la situation demeurait difficile en Espagne.

 

Malgré la baisse de 8%, le résultat opérationnel courant est supérieur aux attentes puisqu'il est ressorti à 769 millions d'euros contre les 709 millions attendus par les analystes. Au 30 juin, l'endettement net recule de 1 milliard d'euros, à 9,6 milliards.

 

Le chiffre d'affaires s'établit à 38,8 milliards d'euros.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit