Delhaize veut céder deux filiales américaines

Delhaize envisage de vendre deux de ses chaînes américaines de magasins afin de réduire les coûts aux Etats-unis. Le retailer belge commencerait ainsi une opération de nettoyage sur le sol américain.

 

La réunion des actionnaires qui a eu lieu hier ne fut pas que l'occasion de dire au revoir au CEO Pierre-Olivier Beckers. Le groupe a également fait savoir qu'il envisageait de céder ses supermarchés Harveys et Sweetbay. "C'est une question qui est sur la table", déclare Pierre-Olivier Beckers à l'agence Reuters. le réseau Sweetbay comptabilise 105 magasins. Celui d'Harveys, 73. En janvier dernier, Delhaize déclarait déjà vouloir vendre les magasins Sweetbay en raison du fait qu'ils étaient déficitaires. Aujourd'hui, le groupe examine donc cette possibilité.

 

Le Groupe Delhaize a connu, au cours des deux dernières années des temps difficiles aux Etats-Unis. Ce marché représente pourtant 64% de son chiffre d'affaires. Delhaize a enregistré, au premier trimestre 2013, des bénéfices en hausse, notamment grâce à la fermeture d'une trentaine de magasins. Avec les fermetures supplémentaires, Delhaize mise sur une réduction des coûts et sur son enseigne phare Food Lion.

 

Monsieur Beckers a également souligner qu'au cours des 15 années à la tête du distributeurs, des erreurs avaient probablement été commises mais qu'il n'avait aucun regret. "J'ai fait de Delhaize un groupe intégré. Ce qui me semble être le plus important", déclare-t-il. "J'ai toujours eu un lion en moi", souligne le CEO rappelant qu'il a tout donné au cours de sa carrière. Lors de ses adieux, le CEO a été ovationné à deux reprises.

 

La stratégie au long terme sera connue à la fin de l'été 2013. Le nom du successeur de Pierre-Olivier Beckers devrait être révélé suite à cela.

 

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit