Achats à crédit: Des règles plus strictes?

Le ministre Johan Vande Lanotte souhaite mettre en place des mesures plus sévères en ce qui concerne les achats à crédits. C'est ce que rapportait hier le journal De Tijd. Pour lui, les pratiques des grands magasins offrant à leurs clients des cartes de crédits à la consommation spécifique pour acheter une télévision ou un voyage sont dangereuses et participent à l'explosion du nombre de crédits impayés. Le ministre voudrait donc séparer la décision d'achat d'un article et la souscription à une carte de crédit à la consommation. Des contrôles devraient selon lui être faits auprès des personnes vendant ces cartes et des formations devraient être organisées.

 

Chez Comeos, on affirme que des mesures sont pourtant déjà à l'étude et devraient être appliquées l'an prochain chez une série d'opérateurs. Comeos plaide plutôt en faveur d'une approche structurelle: la création d'une centrale des dettes. « Parmi les personnes qui bénéficient d’une médiation de dettes, pas mois de 35 % n’ont aucun crédit. Chômage, maladie, séparation, … sont souvent à l’origine des factures impayées. Je n’affirme pas pour autant qu’il n’y a jamais de problèmes avec des crédits. Il faut simplement prendre les bonnes mesures. Contrôlez la législation existante, menez des campagnes de sensibilisation pour apprendre aux citoyens à bien utiliser le crédit et mettez en place la centrale des dettes – comme cela s’est d’ailleurs fait avec succès aux Pays-Bas », argue Dominique Michel, Administrateur Délégué de Comeos.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit