Le Duff lance Gourming, une plateforme dédiée aux professionnels de la restauration

Le groupe français de restauration et de boulangerie Le Duff lançait le 18 janvier dernier une place de marché virtuelle à destination des professionnels de l’horeca répondant au nom de Gourming. Celle-ci a pour objectif premier de permettre aux TPE et PME agroalimentaires françaises n’ayant jusque-là pas ou peu accès aux marchés internationaux d’exporter leurs produits.

 

 

Derrière ce projet ambitieux, on retrouve Louis Le Duff, Président Fondateur du Groupe Le Duff, épaulé à la réalisation par Anne-Laurence Velly, Directrice Digital et Innovation du Groupe Le Duff. « On dénombre aujourd’hui 16.218 entreprises agroalimentaires en France, dont 98% sont des TPE ou PME. 78% de celles-ci n’exportent pas leurs produits. Nous voulons les aider à accélérer leur expansion en Europe… puis ailleurs » déclare d’entrée de jeu Louis Le Duff devant un parterre de professionnels de la restauration et de journalistes.

 

 

Objectif: Supprimer toutes les contraintes liées à l’export

 

 

Concrètement, la place de marché digitale www.gourming.com a pour objectif d’aider les petites entreprises agroalimentaires françaises désireuses d’exporter à l’international à s’affranchir des barrières liées à cet exercice: qu’il s’agisse d’un manque de moyens financiers, de ressources humaines insuffisantes ou encore des contraintes réglementaires variant de pays à pays.

 

 

Les producteurs présents sur la plateforme devront payer un droit d’entrée de 100 euros HT pour l’enregistrement de chaque produit pour la gestion du dossier, la vérification de l’exportabilité et la traduction du descriptif. Une commission de 25% du montant FOB de la commande sera également prélevée par Gourming. En contre-partie, Gourming s’engage, via Le Duff, à tout prendre en charge grâce à sa plateforme logistique (contrôle, mise en conformité, consolidation et expédition), ses trois transporteurs spécialisés (livraison dans 25 pays de produits frais, secs et surgelés) et ses deux cabinets de veille réglementaire (production à la demande de contre-étiquettes rédigées dans la langue et conformes à la législation du pays de destination). « Nous évitons ainsi aux TPE et PME les démarches administratives et réglementaires, le risque d’impayés, les lourds investissements commerciaux de la prospection et la perte de temps » précise Anne-Laurence Velly. Pour les restaurateurs, les avantages sont également pluriels: accès à des produits inédits, assurance de leur qualité, accès facilité à l’ensemble des informations liées à la sécurité et à la traçabilité,  etc.

 

 

Parmi les producteurs déjà présents sur la plateforme, on notera entre autres CD Fruits et ses Folions (feuilles de fruits ou légumes garanties 100% naturelles, récompensées en 2015 du Grand Prix Sirha Innovation), la Tarte Tropézienne ou encore le Conserverie artisanale de Kerman et les confitures au chaudron de Lucien Georgelin.

 

 

Un projet ambitieux

 

 

La plateforme comprend aujourd’hui 5.000 références de 250 petits producteurs. Dans le courant de l’année, le groupe entend doubler l’offre, puisqu’il ambitionne d’offrir plus de 10.000 références de 500 producteurs. En ce début d’années, ces producteurs seront mis en relation avec les professionnels de l’horeca de 25 pays européens. En 2018, Gourming visera également l’Amérique du Nord et l’Asie.

 

 

Les meilleurs ouvriers de France concoctent leur menu

 

 

« La qualité vient de la référence » indiquait dans son discours inaugural Louis Le Duff. Et cette référence n’est autre que celle des cinq ambassadeurs du projet, tous élus Meilleurs Ouvriers de France (MOF). Pour Louis Le Duff, qualité et santé sont les deux éléments essentiels à une offre alimentaire: « Cela fait 30 ans que nous travaillons avec des experts, tels que les MOF pour garantir des produits de qualité à nos clients et 12 ans que nous oeuvrons à la garantie de produits « santé » avec l’aide par exemple des docteurs Cohen ou Roger ». Ainsi, Philippe Urraca (MOF pâtisserie en 1993), François Adamski (Bocuse d’Or 2001 et MOF cuisine 2007), Jean-Luc Danjou (MOF cuisine 1986), Frédéric Lalos (MOF boulangerie 1997) et Jean-Jacques Massé (MOF cuisine 1997) sont chargés, en tant qu’ambassadeurs, de sélectionner les meilleurs produits des terroirs français en vue d’inspirer et réassurer les clients.

 

 

Et pourquoi pas en Belgique?

 

 

Parmi les premiers clients de la place de marché virtuelle, on retrouve le patron et sommelier du restaurant Les Eleveurs situé à Halle, Andy De Brouwer, qui appelle à une initiative similaire en Belgique. «  La Belgique a toujours été un allié de la gastronomie française. Comme vous le savez, notre gastronomie ne se résume pas à la moule-frite… Avoir accès à des produits de qualité élaborés par de petits producteurs français est un avantage indéniable qui profite à tous, car jusque-là l’offre se résumait essentiellement à celle de grands groupes et grossistes. Je n’attends qu’une chose: que quelqu’un en Belgique s’inspire de cette belle initiative pour promouvoir, à l’étranger, les produits belges ». L’appel est lancé…

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Derniers lancements produit