Une transaction directe en cas de vol en magasin?

Selon une consultation organisée parmi ses membres par Buurtsuper.be, le nombre de vols dans leurs supermarchés aurait progressé de 10%. La branche d'UNIZO plaide dès lors pour une méthode de sanction alternative, à l'image du projet ‘Afrekenen met dieven’ (à la fois traduisible par "régler l'addition" et "juger" les voleurs). Ce modèle permet aux commerçants, sous certaines conditions, d'imposer une transaction aux visiteurs indélicats...

 

La consultation annuelle d'UNIZO, effectuée auprès de 200 supermarchés, laisse apparaître que 70% des exploitants sont mécontents de l'absence de poursuites consécutives à des délits de vol en magasin. Bien que Buurtsuper.be ait plaidé depuis des années en faveur de procédures accélérées dans tous les arrondissements, ce type de riposte ne semble pas représenter une priorité pour la Justice. Dans le cas d'une procédure rapide, l'auteur des faits paie aussitôt une amende et une indemnité de dédommagement via un réglement à l'amiable immédiat. En échange, ceci met fin à toute procédure pénale. Des telles chambres de comparution n'existent pas encore partout.

 

Régler l'addition...

Buurtsuper.be plaide dès lors pour une approche différente, telle que le projet néerlandais "Afrekenen met dieven" qui autorise les commerçants eux-mêmes à définir une rapide transaction à l'amiable. La seule condition est que celle-ci soit déclarée à la police. Cette méthode aurait permis l'an passé de récupérer 2,5 millions d'euros sur les biens volés, et de faire baisser la criminalité en magasin aux Pays-Bas. Buurtsuper.be demande au Ministre Koen Geens d'évaluer cette piste.

 

Auteur: 

Christophe Sancy

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit