Maltraitance des porcs à l’abattoir de Tielt: Delhaize met fin à sa collaboration

L’organisation de défense des animaux Animal Rights diffusait la semaine dernière une caméra cachée mettant en évidence les maltraitances faites aux porcs à l’abattoir de Tielt, en Flandre. Suite au dévoilement de l’information, Delhaize, l’un des clients de cet abattoir, a annoncé mettre fin à effet immédiat à sa collaboration.

 

L’organisation de défense des animaux Animal Rights a filmé, un mois durant, les « pratiques frauduleuses du plus grand abattoir de Belgique » en vue de dénoncer les maltraitances dont sont victimes les porcs. La vidéo de 5 minutes a très vite fait le tour des réseaux sociaux résultant sur l’indignation de très nombreux internautes. On y voit des porcs égorgés ou ébouillantés sans étourdissement préalable ou d’autres estropiés et brutalement traînés par les oreilles. A cette vidéo, l’organisation a associé une pétition demandant la fermeture de l’abattoir. En une semaine, cette pétition a déjà recolté quelque 130.000 signatures.

 

Delhaize met fin à sa collaboration

 

Parmi les clients de l’abattoir, on retrouve la chaîne de supermarchés Delhaize qui commercialise la viande de porc « Mieux pour Tous ». Très rapidement, celle-ci a annoncé mettre un terme à effet immédiat à sa collaboration avec l’abattoir de Tielt. « Le bien-être animal est à nos yeux une priorité lors de la conclusion d’un contrat. Nous estimons inacceptables que ces conditions ne soient pas respectées » a déclaré Roel Dekelver, porte-parole du retailer.

 

Enquête interne

 

De son côté, Debra-Group - qui détient l’abattoir en question - a annoncé avoir ouvert une enquête interne. La direction s’est dite choquée de ce qu’elle a découvert et ne nie en aucun cas les faits, reconnaissant que ces images ont bien été tournée dans l’abattoir de Tielt. Debra-Group a affirmé qu’elle prendra des mesures appropriées. En attendant les résultats de l’enquête interne, la société a mis en place une surveillance constante, et non plus aléatoire, du lieu de travail.

 

Le Ministre flamand du bien-être animal Ben Weyts (N-VA) a quant à lui chargé son service d’inspection de se rendre sur place. le dossier sera ensuite transmis au Parquet.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Jobs - Side - FR

Derniers lancements produit