44% des Belges ont réduit leur consommation de viande

Près de la moitié des Belges (44%) a diminué sa consommation de viande en 2017, par rapport à l’an dernier. C’est ce qui ressort d’une étude iVOX commanditée par l’Asbl EVA.

 

La tendance à la baisse de la consommation de viande en Belgique se poursuit. 44% des Belges ont mangé moins de viande en 2017 qu’en 2016. Aujourd’hui, 7% des consommateurs belges se disent végétariens et 9% flexitariens. Cela signifie que 16% des Belges mangent la plupart du temps végétarien.

 

Plus encore en Wallonie

 

L’augmentation du nombre de végétariens et de vegan en Wallonie est remarquable. « Le retard de la Wallonie par rapport à la Flandre a maintenant été rattrapé » note l’Asbl. La Wallonie compte actuellement 1% de vegan, 9% de végétariens et 9% de flexitariens. En 2016, les chiffres s’élevaient respectivement à 0%, 2% et 5%.

 

En Flandre, 1% se dit vegan, 3% déclarent être végétariens et 8% flexitariens.

 

Forte augmentation à Bruxelles

 

A Bruxelles, les chiffres s’élèvent à 4% pour les vegan et 7% pour les végétariens. Le nombre de vegan est donc bien plus élevé qu’en 2016 (0,1%) et que dans d’autres villes belges. « Bruxelles suit l’évolution que nous remarquons depuis plusieurs années dans d’autres capitales et grandes villes telles que Berlin, Londres et New York. 84% des Belges se disent omnivores pour 74% à Bruxelles » précise EVA.

 

A Anvers, 7% indiquent être végétariens et 19% flexitariens. Cela représente une augmentation significative par rapport à 2011 (10 et 4%). 71% des Anversois se considèrent omnivores.

 

1% des Gantois se dit vegan, 6% végétariens et 15% flexitariens tandis que 77% des Gantois se considèrent omnivores.

 

Les jeunes en première ligne

 

7% des jeunes de moins de 34 ans se disent végétariens, contre 3,5% pour la catégorie des 35-54 ans et 2% parmi les plus de 55 ans. Parallèlement, 43% des Belges affirment qu’ils mangeraient plus souvent végétarien ou vegan si un membre de leur famille le devenait.

 

Le bien-être animal prend de l’importance

 

La première raison invoquée par les végétariens et les vegan quant au choix de leur régime alimentaire est le bien-être animal. En deuxième position, on retrouve l’environnement et, ensuite, la santé.

 

La santé reste la première motivation invoquée pour diminuer sa consommation de viande et de poisson et l’environnement est donc relégué à la troisième position, après le bien-être animal.

 

Les Belges sont positifs à l’égard des vegan et végétariens

 

Près de la moitié des Belges (47%) adaptent leurs plats à leurs invités si ceux-ci sont végétariens ou vegan. 4 Belges sur 5 (74%) trouvent que tous les restaurants devraient proposer une option végétarienne et 48% pensent qu’il faudrait également une option vegan.

 

Une tendance qui devrait perdurer

 

63% des Belges pensent que dans le futur le nombre de personnes qui mangent végétarien va croître. Et 62% pensent que cela deviendra une nécessité dans le futur. En ce qui concerne les vegan, 43% des Belges pensent que leur nombre va s'accroître dans le futur. Enfin, 40% des Belges ont l’intention de diminuer leur consommation de viande et de poisson.

 

« Try Vegan »

 

Pour encourager davantage de personnes à adopter un régime alimentaire vegan, EVA et BE Vegan lançaient aujourd’hui une nouvelle campagne, Try Vegan. Il s’agit là d’un programme de coaching en ligne. A ce jour, 5.000 Flamands s’y sont inscrits.

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Side banner - Ingenico ePayments - FR

Derniers lancements produit