Ter Beke se remet du scandale de la viande de cheval

Malgré une légère baisse de son chiffre d'affaires, Ter Beke enregistre, en ce premier semestre, une hausse de près de 20% de son bénéfice. Il s'agit là du résultat d'une maîtrise rigoureuse des coût et d'un regain de confiance des consommateurs envers les plats préparés.

 

En 2014, le chiffre d’affaires consolidé a baissé de 3,3 millions d’euros (-1,6 %) pour atteindre 199,3 millions d'euros. Le REBITDA est quant à lui de 16,3 millions d'euros contre 14,4 millions d'euros en 2013, soit une hausse de 13%. "Ceci est surtout lié à l’augmentation des ventes dans la division Plats cuisinés, à la focalisation accrue sur la rentabilité de la gamme de produits et à une maîtrise des coûts poussée", soutient le groupe.

 

Le chiffre d’affaires de la division Plats cuisinés a augmenté de 3,6 millions d’euros (+6,3 %). Une hausse en partie liée à une confiance renouvelée des consommateurs dans les lasagnes. L'an dernier encore, le scandale de la viande de cheval impactait les résultats de cette division, qui ne fut pourtant en rien liée à celui-ci.

 

Sauf en cas de circonstances inattendues sur les marchés, le groupe se dit convaincu que le résultat pour l’ensemble de l’année 2014 surpassera celui de 2013.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit