Les plats préparés souffrent du "Horsegate"

Plus rien n'arrête le scandale de la viande de cheval et les répercussions de celui-ci se font toujours plus fortes pour les producteurs et enseignes. En France, Findus faisait récemment état, dans une interview accordée à nos confrères de LSA, de pertes de plus d'un million d'euros. Une estimation qui ne tenait pas compte des tests ADN toujours en cours. Difficile à l'heure actuelle de connaître les conséquences économiques sur le long-terme de cette nouvelle crise. Néanmoins, selon Nielsen, en France, les ventes de plats surgelés cuisinés à base de boeuf chutaient, en grande-distribution, de 45% dans la semaine qui suivit la révélation du scandale. La perte atteignait le million d'euros entre le 11 et le 17 février.

 

Durant cette période, on observait en France des baisses significatives (toujours selon Nielsen):
Lasagne: -45%
Hachis parmentier: -49%
Moussakas: -52%
L'ensemble des plats surgelés: -16% en valeur
Les produits MDD semblaient en outre mieux résister que les marques nationales.

 

Chez nous, en Belgique, la baisse des commandes de plats préparés oblige même aujourd'hui Ter Beke - leader de la lasagne en Europe - à avoir recours au chômage technique. Une information parue ce matin sur le site de nos confrères de l'Echo. Pourtant, une étude du secteur belge de la distribution tendait récemment à démontrer que les consommateurs restaient provisoirement fidèles aux lasagnes et plats préparés.

 

Selon Marc Delvenne (CSC), qui s'exprime dans les colonnes de l'Echo, il n'y aurait dans l'usine de Wanze (où Ter Beke produit des lasagnes), plus que trois équipes sur vingt au travail. A Marche-en-Famenne, un quart des travailleurs seraient temporairement sans emploi. Du jamais vu selon Bernard Vanwynsberghe (CSC).

 

Au Royaume-Uni aussi, la vente de produits à base de boeuf s'effondre. Depuis la mi-janvier, la vente de steaks hachés congelés y a en effet chuté de 43%. Et selon Chris Moris (Directeur Général de Fevia), la vente de plats cuisinés frais aurait chuté de moitié en Allemagne.

 

Une question est sur toutes les lèvres: A quel moment les producteurs et distributeurs retrouveront-ils la confiance des consommateurs?

 

Vous trouverez un dossier complet et détaillé au sujet du scandale de la viande de cheval dans l'édition de mars du Gondola Magazine. Vous n'êtes pas encore abonnés? Cliquez ici!

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit