Louvain inaugure De Smidse, foodcourt haut de gamme

Les concepts de marché couverts mixtes (retail et horeca) fleurissent en Europe, et la Flandre n’échappe pas à cette tendance. Après Anvers, c’est Louvain qui vient d’inaugurer, sous la houlette du promoteur Virix, un tel marché couvert dans un bâtiment industriel rénové. Son nom: De Smidse, autrement dit “la forge”, ce qui était autrefois l’usage du lieu lorsqu’il servait les besoins de la brasserie Stella Artois.

 

Situé à un jet de caillou du Vaart, en quartier en pleine phase de développement et réhabilitation, il compte attirer une clientèle d’hédonistes en s’appuyant sur la présence de quelques belles références: le chef télévisé Jeroen De Pauw, le commerçant titré “meilleur charcutier de Belgique”, ou encore un concept de bar à pâtes italiennes développé par Felice Miluzzi, le patron du restaurant Rossi, devenu en quelques années la coqueluche des foodies louvanistes. Il avait toutes les raisons d’afficher le sourire, puisqu’il venait de se voir décerner le jour même par Gault Millau le titre de meilleur chef italien de Belgique. Un honneur mérité, et que tous pourront désormais vérifier en savourant des pâtes fraîches particulièrement goûteuses, et proposées à un tarif abordable. Felice et son épouse nous confirmeront que l’idée n’est pas de reproduire un deuxième “Rossi”, mais de participer à un projet urbain et architectural qui les a séduits, avec un concept différent.

 

     

 

Ce projet, c’est le promoteur ViRiX qui l’a développé en quelques mois, avec comme inspiration la Boqueria de Barcelone. “Ce n’est peut-être pas aussi grand que la Boqueria, mais c’est tout aussi ambitieux” revendique Vic Haenen, patron de ViRiX, bien connu pour son parcours dans les secteurs de la finance (Banque Degroof, VTM) et pour les nombreux projets immobiliers développés par son entreprise depuis une quinzaine d’années.

 

      

      

 

Outre Felice Miluzzi déjà évoqué, De Smidse est tiré par d’autres locomotives. Le boucher-charcutier Erwin Mertens n’a pas seulement ouvert un comptoir de son enseigne De Kapblok, il a aussi largement contribué à attirer d’autres noms à rejoindre l’aventure. Le chef-coq Jeroen De Pauw, bien connu des téléspectateurs flamands, ouvre à De Smidse l’Aperobag, un concept qu’il décrit lui-même comme une forme de “magasin de bonbons pour adultes”. Non pas qu’on y trouve de la confiserie: plutôt une foule de tentations snacking à emporter pour l’apéro. Notons aussi le comptoir du torréfacteur louvaniste ROM, un boulanger-pâtissier (L’atelier de Séraphine) ainsi que Content, qui propose des fruits et légumes de producteurs locaux, en vrac et sans emballage. A l’étage, une vaste salle inoccupée est prévue pour accueillir un restaurant. Mais d’autres services ont bel et bien fait leur apparition: un centre de yoga (Saja Yoga), un centre welness et épilation (Floxx) et un salon de coiffure (Caffee Coiffee).

 

Auteur: 

Christophe Sancy

Category: 

Side banner - Ingenico ePayments - FR

Derniers lancements produit