Foodtrotter : une enseigne dédiée aux plats cuisinés

Food Partners, connu entre autres pour son crabe royal Chatka, se lance dans une toute nouvelle aventure. La PME s’apprête en effet à ouvrir son premier point de vente - restaurant Foodtrotter, un concept destiné aux amoureux de la cuisine du monde.

 

Le premier Foodtrotter ouvrira ses portes dans les prochains jours. Derrière ce projet, on retrouve la S.A. Food Partners, connue pour son crabe royal de la marque Chatka. Le concept s’articule autour d’une gamme de plats préparés. Vous l’aurez compris, ne serait-ce que par son nom, Foodtrotter invite le consommateur à un voyage culinaire. C’est à Saint-Gilles, sur la Chaussée de Charleroi, à deux pas de la place Stéphanie, que le premier point de vente s’installe. Un choix qui ne doit rien au hasard: quartier commerçant fortement fréquenté, bureaux à proximité, voisinage cosmopolite, etc.

 

 

 

Comment ça marche?

 

 

Le consommateur peut, au choix, manger sur place, acheter pour emporter, ou commander en ligne et se faire livrer à domicile. Dans le cas d’une consommation sur place, il lui suffira de choisir son plat, de régler la commande au comptoir, d’y donner son prénom et d’aller s’assoir (une quarantaine de places sont disponibles). Quelques minutes seulement plus tard, son repas lui sera délivré sur une planche spécialement conçue pour accueillir sa barquette. Pour la livraison à domicile, l’enseigne travaillera avec Deliveroo.

 

 

 

Saveurs du monde

 

 

Une trentaine de plats préparés sont proposés dans ce premier point de vente. Un assortiment qui devrait être renouvelé tous les deux ou trois mois. Comme son nom l’indique, Foodtrotter fait la part belle à la cuisine du monde: on y trouve des plats européens, américains, asiatiques et africains. Le consommateur pourra par exemple se délester d’un Vol-au-vent, d’un Mole Poblano, d’un Saumon Teriyaki ou d’un Moambé de Poulet. Derrière ces recettes tant traditionnelles qu’originales, on retrouve deux chefs: l’un est étoilé, Philippe Audonnet, l’autre est un passionné de cuisine du monde et a travaillé dans de grands hôtels de Dubaï et de Barcelone, Terence Mc Garrity. Les prix varient quant à eux de 5,5 euros pour une Soupe de petits pois à la menthe à 10 euros pour un Saumon Teriyaki.

 

 

A côté des plats préparés, on retrouve également un assortiment de sushis produits au Luxembourg. Une large gamme de boissons, du café et des desserts sont également disponibles.

 

 

 

Manger sain

 

 

Si la saveur est centrale dans la conception des recettes, Foodtrotter met également un point d’honneur à ce que celles-ci soient saines. Vous ne trouverez ici aucun plat dépassant les 450 kcal. Tous les plats sont réalisés main dans l’atelier d’Heppignies et garantis sans colorants, sans conservateurs et sans additifs.

 

 

Technologie unique

 

 

C’est peut-être là que se cache la plus grande surprise: les barquettes de plats préparés de Foodtrotter sont le résultat d’une technologie unique venue de Suède et basée sur la Flash Pasteurisation. Les plats sont cuits à la vapeur en barquettes puis directement emballés sous vide. Cette technologie garantit la préservation de la saveur originale du plat et de ses qualités nutritives. Et, cerise sur le gâteau, les barquettes sont recyclables. Mais la vraie particularité de cette technologie réside ici : les plats, une fois prêts, chantent… Concrètement, un plat préparés de Foodtrotter demandera 2 à 3 minutes de cuisson au four à micro-ondes. Lorsque le plat est prêt, la barquette émet une forme de sirène indiquant au consommateur (ou au vendeur) qu’il ne reste plus que 15 secondes à attendre avant de pouvoir sortir le plat du four. Pratique.

 

 

 

Un essai avorté dans le food retail

 

 

Si Food Partners a, au départ, équipé son atelier selon la technologie Flash Pasteurisation, c’est que la PME visait la grande distribution. Jugés trop chers par certains et trop bons marchés par d’autres, les plats préparés de la société n’auraient pas reçus un accueil favorable de la part des retailers. C’est ainsi que Food Partners eu l’idée de s’adresser directement au consommateur, sans passer par des intermédiaires, en ouvrant Foodtrotter.

 

 

 

Décoration

 

 

Côté déco, les initiateurs du projet ont opté pour le bois, le marbre et la thématique du tableau noir. Un tout résolument dans l’ère du temps qui dégage une atmosphère emprunte de naturalité. Plusieurs références sont également faites au voyage: un globe terrestre trône sur le comptoir, des inscriptions de différentes langues sont parsemées dans l’espace commercial, …

 

 

 

 

Ambitions

 

 

Le point de vente de Saint-Gilles ne devrait pas être le seul en Belgique ou même ailleurs. L’ambition étant de faire de Foodtrotter une petite chaîne de restauration.

 

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

Category: 

Jobs - Side - FR

Derniers lancements produit