Les 8 AH menacés ne perturbent pas la concurrence

Les 8 points de vente Albert Heijn menacés de fermeture ou de cession ne représentent pas tous un risque de position dominante à l’issue de la fusion Ahold-Delhaize. Telle est la conclusion d'une étude commandée par Gondola et réalisée par le spécialiste de l'information sur les magasins Locatus. "Pour tous ces emplacements, sauf un, il reste encore un choix plus que large offert au consommateur", souligne Locatus.

 

Pour obtenir le feu vert de l'Autorité belge de la concurrence, Ahold et Delhaize devraient céder ou fermer 13 points de vente en Belgique. Si les points de vente AD Delhaize menacés restent un secret bien gardé, les huit magasins Albert Heijn concernés sont quant à eux connus: Kiel, Anvers Groenplaats, Oudenaarde, Lokeren, Louvain, Boortmeerbeek, Turnhout et Gand Overpoort.

 

L'Autorité belge de la Concurrencepose que Delhaize et Albert Heijn seraient sur-représentés dans certaines régions flamandes. Pour l’affirmer, elle ne se base pas sur des magasins spécifiques, mais bien sur des zones de chalandise où l'entité fusionnée disposerait d'une trop lourde "part de marché". Il y aurait dès lors dans ces zones trop peu de possibilité de concurrence.  Pourtant, une étude de Locatus commandée par notre rédaction permet d'émettre certains doutes quant au choix des magasins menacés.

 

Une part de marché n’ayant rien d’excessif

 

Au total, on dénombre 25 communes comprenant tant un Albert Heijn qu'une ou plusieurs enseigne(s) du groupe Delhaize (Delhaize, AD Delhaize, Proxy Delhaize). En s'intéressant aux communes où Delhaize et Albert Heijn génèrent ensemble une forte part de marché, l’analyse de Locatus ne tombe pas sur les mêmes huit Albert Heijn menacés.

 

En termes de nombre de points de vente, les régions où AH et Delhaize sont les plus représentés sont: Overtpelt, Boortmeerbeek, Brasschaat, Harelbeke et Deinze. Seul le point de vente de Boortmeerbeek se voit menacé.

 

Sur base de la superficie commerciale, Ahold et Delhaize représentent plus de 33% des marchés locaux de Boortmeerbeek, Deinze, Oudenaarde, Olen, Lokeren, Kontich et Brasschat. De cette liste, trois magasins sont menacés: Lokeren, Oudenaarde et Boortmeerbeek. A noter également que selon les chiffres objectifs de Locatus, deux points de vente Albert Heijn anversois pourraient générer une trop grande part de marché, mais qu’il ne s’agit pas de ceux menacés de fermeture (Kiel et Groenplaats).

 

4 des 8 AH menacés ne sont pas proches d'un Delhaize

 

En s'intéressant aux zones plutôt qu'aux communes, Locatus ne tombe pas non plus sur les 8 mêmes points de vente… Il n'y a en effet que 6 zones comprenant des points de vente AH et Delhaize. Sur les 8 AH menacés, 4 se trouvent même dans une zone où Delhaize est absent. La zone de chalandise où apparaît la concentration la plus élevée (AH Lokeren) est néanmoins bel et bien concernée.

 

Large choix pour les consommateurs

 

"Ma conclusion est donc que les 8 Albert Heijn risquant de fermer leurs portes n'ont pas été sélectionné sur base de données. Car dans tous les cas, sauf à Lokeren, il reste encore un choix plus que suffisant - hors Ahold-Delhaize - ouvert aux consommateurs", conclut Gerard Zandbergen (CEO Locatus).

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit