Le SNI demande la disparition des automates de la Loterie nationale

Le SNI demande la disparition des distributeurs automatiques de la Loterie nationale. Pour lui, ceux-ci mettent en danger la survie des librairies, secteur actuellement en difficulté. Une information de L'Echo.

 

Depuis 5 ans, trois librairies disparaissent chaque semaine de notre pays. Une moyenne obtenue via les chiffres du SPF Economie. Parmi les difficultés rencontrées, on notera le tout internet mettant sous pression la presse papier, les réglementations toujours plus sévères sur le tabac, les baisses de prix des forfaits téléphoniques, mais aussi la dématérialisation progressive de la Loterie nationale. 

 

Selon L'Echo, les libraires regrettent notamment la forte augmentation du nombre de distributeurs automatiques de bulletins Lotto et de jeux à gratter de la Loterie Nationale. L'an passé, 150 nouveaux distributeurs auraient été installés chez nous. A la concurrence s'ajoute le fait qu'aucune vérification d'identité n'est ici nécessaire et qu'un jeune de moins de 18 ans peut aisément se procurer un ticket. "Et ce alors que la Loterie Nationale envoie de jeunes mystery shoppers pour vérifier si aucun libraire ne vend de produits de loterie aux moins de 18 ans" souligne Christine Mattheeuws, Présidente du SNI à nos confrères.

 

C'est pourquoi le SNI demande aujourd'hui la disparition de ces distributeurs, ou au moins une mesure imposant de tous les équiper d'un lecteur eID.

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit