Le panier repas Foodbag débarque à Bruxelles et en Wallonie

D'ici cinq à dix ans, nous n’irons plus au supermarché pour nos achats alimentaires réguliers.
Stéphane Ronse
Fondateur de Foodbag

Les paniers repas sont de plus en plus prisés et l’offre ne cesse de s’étendre. Un nouvel acteur, Foodbag, fait d’ailleurs son entrée en Wallonie et à Bruxelles. Ce service 100% belge qui propose des produits locaux de saison est actif en Flandre depuis déjà 4 ans.

 

Depuis 2014, la jeune entreprise gantoise Foodbag livre à domicile des paniers repas axés sur une alimentation saine, fraîche et durable.  Jusque-là, elle se cantonnait à la Flandre, où elle livre aujourd’hui des milliers de ménages. Dès le mois de septembre, son service se voit étendu aux territoires wallons et bruxellois. L’objectif de la société est de faciliter la vie des consommateurs en leur livrant des produits locaux et saisonniers accompagnés d’une fiche recette.

 

4 Foodbags différents

 

Chaque semaine, le consommateur peut choisir parmi différents paniers repas. Il peut opter pour l’Original, un menu de quatre plats aux saveurs surprenantes de cuisines du monde, l’east Dinner, un menu pour trois jours adapté aux enfants et conçu pour ceux qui désirent préparer rapidement un bon repas, ou le panier Veggie, destiné aux végétariens et flexitariens, avec 3 recettes sans viande. Sandra Bekkari, la nutritionniste connue pour son émission de cuisine à la télévision flamande et son livre 'Non au régime', élabore quant à elle chaque semaine quatre recettes pour le panier Sana, la ‘super healthy box’. La méthode est basée sur sept principes de base pour rester ‘en bonne santé, mince et énergique’.

 

Local et saisonnier

 

Le principal atout de l’offre est, selon la société elle-même, de proposer des produits locaux et saisonniers. « L’alimentation est une affaire locale et culturelle. En effet, un Belge ne mange pas comme un Français ou un Néerlandais. C'est déjà le cas au niveau des produits : si vous composez le panier aux Pays-Bas, il contiendra automatiquement plus de produits néerlandais, alors qu'un Belge désirera avoir son morceau de viande de son propre pays » déclare Stéphane Ronse, fondateur du projet, qui fait une référence à peine voilée à certains concurrents actifs en Belgique et dont le siège social est installé à l’étranger. « Chez nous, les gens reçoivent des produits comme le Berloumi (fromage belge), du fromage de chèvre de la ferme bio, du pain de la boulangerie Le Pain de Sebastien, etc. Tous sont saisonniers et surtout, 100 % belges : non seulement les produits, mais aussi la distribution. Nous travaillons notamment déjà avec les sauces Nature de Tubize, mais aimerions à l’avenir utiliser encore plus de produits de Wallonie. En ce moment, nous sommes en pourparlers avec différents fournisseurs. »

 

Zéro déchet alimentaire

 

Autre avantage de la formule, elle permet de réduire le gaspillage alimentaire. « Chez nous, il n’y a pas de gaspillage. Nous savons ce que nos clients ont commandé et nous n'achetons pas davantage chez nos fournisseurs. Dans un supermarché, 15 à 20 % des produits partent à la poubelle. Dans notre cas, c'est 0 %. Notre objectif est de ramener le gaspillage alimentaire général à 0% et de minimiser les emballages. Nous utilisons par exemple déjà des sachets à épices écologiques », explique Stéphane Ronse.

 

Pas d'abonnement

 

Contrairement à certains acteurs, comme Hello Fresh, il n'est ici absolument pas nécessaire de s’abonner. Le consommateur peut commander quand il le désire. Les prix varient entre 55 euros (Easy Dinner, 2 personnes) et 103 euros (Original, 5 personnes), selon le type de panier repas qu'il commande. Il est aussi possible de compléter son Foodbag par un petit ou un grand panier de fruits et un plat ‘Busy Day’, préparé par un traiteur pour une journée particulièrement chargée de la semaine.

 

L’avenir de l’achat alimentaire régulier

 

Le marché des boites repas a connu une belle ascension ces dernières années. Il y a aujourd’hui de plus en plus de sociétés proposant ce service. Tant et si bien que les retailers s’y sont également mis. Pensons par exemple à la Simply Box de Carrefour, ou l’Allemande Box d’Albert Heijn… Pour le fondateur de Foodbags, cela est tout a fait normal, osant même parler d’une mort annoncée des achats réguliers en supermarchés…

 

« Notre secteur va continuer à se développer. Le marché des repas a considérablement évolué ces dernières années, en passant de faire soi-même ses courses à la livraison à domicile. J'irais même jusqu'à dire que d'ici cinq à dix ans, nous n’irons plus au supermarché pour nos achats alimentaires réguliers, que nous effectuerons également en ligne. Les gens me prennent pour un  fou quand j’affirme cela, mais c’était aussi le cas lorsqu’on déclarait il y a 15 ans que les gens achèteraient une télévision en ligne. »

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Derniers lancements produit