GfK: le moral des consommateurs belges en berne

Si le moral des consommateurs européens a repris des couleurs au second trimestre 2018, celui des Belges par contre semble s’être obscurci. Ceux-ci sont particulièrement pessimistes en matière de perspectives économiques pour leur pays. Leur propension à acheter, par contre, est le seul facteur revu à la hausse. Ces données sont issues du dernier rapport GfK Climat de la consommation, qui scrute la confiance des consommateurs des 28 pays de l’Union européenne.

 

L’Europe: globalement plus confiante

 

L'indice de confiance des consommateurs européens a marqué une légère amélioration au cours du second trimestre 2018. En juin, l'indice de confiance des consommateurs de GfK pour les 28 pays de l'UE a atteint 23,2 points, soit 2,6 points de mieux que son niveau affiché en mars. Il s'agit du niveau le plus élevé atteint par cet indice depuis 2007. Et si la moyenne de la propension à acheter a légèrement baissé dans l'UE, celle à épargner a baissé, elle aussi. Cela signifie donc que davantage d'argent était donc disponible pour la consommation. 

 

En détail…

 

L'évaluation des perspectives économiques par les consommateurs européens est moins positive qu'en début d'année. En juin, les anticipations économiques étaient à 7,1 points. Il s'agit d'un net recul puisque cet indicateur affichait 15 points en mars. Le niveau de confiance du développement économique s'est fortement réduit, particulièrement en Allemagne, en France et en Belgique. Par contre, en Espagne et en Italie, les consommateurs ont une vision plus favorable de l'activité économique intérieure. 

 

Les anticipations de revenus ont, en moyenne, tenu bon dans l'UE, affichant 16,8 points en juin, soit 0,5 point de mieux qu'en mars. Par rapport au premier trimestre, cet indicateur a fortement augmenté en Espagne, en Slovénie et en Grèce. Les consommateurs ont ici également évalué le futur développement de leurs salaires avec davantage d'optimisme. 

 

Par rapport au premier trimestre, la propension à acheter a connu un léger fléchissement atteignant 17,6 points en juin, soit 2,1 points de moins qu'en mars. Alors que cet indicateur a enregistré une chute à deux chiffres en Bulgarie et en France, il s'est rehaussé en Slovénie et en Espagne. En dépit de la baisse accusée par la propension à acheter, l'indice de confiance des consommateurs GfK en Europe a grimpé à 23,2 points au second trimestre 2018, car la réduction de la propension à épargner est également prise en compte dans le calcul de cet indice.  

 

Belgique : les anticipations économiques et de revenus se sont effondrées

 

Au second trimestre, l'évaluation des perspectives économiques nationales des consommateurs belges s'avère nettement plus sombre. Les anticipations économiques étaient à 6,3 points en juin, c'est 23,3 points de moins qu'en mars. Il s'agit là de la chute la plus importante de toute l'Europe. 

 

La Belgique accuse également la baisse des anticipations de revenus la plus accentuée d'Europe. À -18,7 points en juin, celles-ci se sont nettement détériorées, puisque elles affichaient 0 point en mars. C'est le chiffre le plus bas atteint par cet indicateur depuis octobre 2016. 

 

 

Seule la propension à acheter des Belges s'est améliorée au cours du second trimestre. Elle a grimpé de 6,5 points par rapport à mars pour atteindre 19,5 points en juin. 

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

ISM - Side - FR

Derniers lancements produit