FEVIA et la BNB nous en disent plus sur ce qui nous attend en 2016

“Economic expectations in 2016 in retail & consumer goods” est le thème de la prochaine session The Retail Society, qui aura lieu le 25 février prochain. En guise d’avant-goût, nous levons volontiers un coin du voile sur les exposés qui vous attendent.
 

Projections macroéconomiques pour 2016: Geert Langenus / Raïsa Basselier

Geert Langenus, Head of the National Accounts and Business Cycle Unit, Research Department, à la Banque nationale de Belgique : “Fin 2015, la Banque nationale de Belgique (BNB) a publié ses projections macroéconomiques pour cette année et la suivante. D’après celles-ci, l’économie belge devrait poursuivre sa croissance à un rythme modéré en 2016. Le ralentissement ressenti à partir de l’été 2015 n’a à l’époque pas été pris comme un signe annonciateur d’une nouvelle crise. Dans ce contexte et au vu des chiffres du premier trimestre, je trouve frappant que la croissance réalisée au cours de la première moitié de l’année 2015 ait dans une très large mesure été alimentée par la reprise de la consommation privée, laquelle est toutefois depuis en net recul. Je me pose donc la question suivante : que disent les projections à propos des revenus et des dépenses des ménages cette année ? Quel est l’impact réel des diverses mesures prises en vue de réduire les coûts salariaux des entreprises ? Comment le taux d’épargne global va-t-il évoluer ?”

 

Impact de la menace terroriste et des mesures de sécurité

“De nombreux événements sont par ailleurs survenus depuis la clôture des projections de la BNB. La hausse du niveau d’alerte terroriste aux lendemains des attentats de Paris en novembre dernier et les mesures de sécurité renforcées qui s’en sont suivies ont eu un impact tangible sur certaines formes de consommation et sur le chiffre d’affaires des commerces et de l’horeca bruxellois”, souligne Geert Langenus. “En outre, les marchés financiers internationaux affichent une très grande volatilité et une tendance nettement baissière depuis le début de cette année. Dans quelle mesure ces nouveaux éléments pèseront-ils sur les perspectives de croissance et, surtout, sur les revenus et la confiance des consommateurs ? C’est ce que Raïsa Basselier et moi-même aurons plaisir à vous expliquer lors de l’événement de The Retail Society le 25 février prochain…”
 

 

“Croissance et responsabilité vont de pair”: Jean Eylenbosch

 

Jean Eylenbosch, Président de FEVIA et VP EU Government Relations, Chaudfontaine et Coca-Cola Enterprises Belux, s’interroge : “Quelle est la raison d’être d’une entreprise ? Pour moi, c’est tellement plus qu’une question philosophique. Il s’agit réellement de ce qui fait tourner et fonctionner le monde de l’entreprise, et donc aussi les entreprises alimentaires. La question qui se pose clairement est de savoir ce qui rend les entreprises pertinentes dans une société confrontée à des défis particulièrement nombreux, et où les (r)évolutions se succèdent à un rythme effréné.”

 

Promotion de l’industrie alimentaire belge

“Grâce à la marque ‘Food.be. Small Country. Great Food’, le secteur alimentaire belge a réussi en l’espace de quelques années à asseoir la réputation de nos produits alimentaires, aussi bien chez nous qu’à l’étranger”, explique M. Eylenbosch. “Notre pays et ses entreprises alimentaires ont enfin pris conscience de la qualité, de la diversité et du caractère innovant des produits belges et ont trouvé en ‘Food.be’ la plate-forme idéale pour exprimer leur fierté. Les résultats ne se sont pas fait attendre puisque le chiffre d’affaires de l’industrie alimentaire est en croissance constante, en particulier sur les marchés d’exportation lointains comme la Chine, le Canada et les États-Unis.”

Emploi et balance commerciale positive

“L’industrie alimentaire est le seul secteur industriel qui est parvenu à maintenir son niveau d’emploi en Belgique ces dernières années et à présenter une balance commerciale positive.” L’industrie alimentaire réussira-t-elle à perpétuer ce modèle de croissance en dépit des défis actuels en matière d’environnement et de santé ? Pour Jean Eylenbosch, c’est tout à fait possible à condition de bien comprendre que la Belgique fait figure de confetti sur la carte du monde. “Cela signifie en d’autres termes que notre objectif doit être de trouver la bonne recette à l’échelle de notre pays. En tant que nouveau président de FEVIA, la fédération de l’industrie alimentaire belge, j’appelle le gouvernement à collaborer avec l’industrie alimentaire afin de créer des emplois et de développer ensemble des solutions pragmatiques face aux défis sociétaux tels que les déchets et l’obésité”, conclut-il.

 

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit