Färm, supermarché durable, vise les 16 magasins d'ici 2019

farm

La chaîne de supermarchés biologiques, durables et coopératifs Färm entend détenir 16 points de vente d'ici 2019 et s'étendre en dehors des frontières bruxelloises. C'est ce qu'ont indiqué les fondateurs du projet à l'ouverture de leur troisième - et plus grand - magasin, à Auderghem.

 

Färm a vu le jour en 2013 lorsque Baptiste Bataille et Alexis Descampe, tous deux diplômés de l'unité d'écologie de l'UCL,  ouvrent la superette Färm à Sainte-Catherine dans le centre de Bruxelles. Un petit supermarché qui centre son attention sur les produits durables, biologiques et locaux. Les deux compères avaient 4 ans plus tôt déjà ouvert une petite épicerie bio à taille humaine à Etterbeek intitulée The Peas et depuis renommée Färm Tongres (référence à la Rue de Tongres où elle est installée). Concrètement, Färm est un concept de magasins bios et coopératifs, positionné comme le chaînon manquant entre la grande distribution et les petits magasins Bio spécialisés. Les fondateurs présentaient aujourd'hui à la presse leur troisième points de vente à Auderghem: Färm Hankar.

 

Le plus grand point de vente

 

Avec 450m2 de surface commerciale, Färm Hankar est le plus grand magasin de Färm (380m2 pour Sainte-Catherine et 160m2 pour Etterbeek). L'offre est dès lors également plus vaste que dans ses deux autres magasins. Elle va des fruits et légumes, aux produits d'entretien et d'épicerie, en passant pas les produits d'hygiène et de beauté. Les deux fondateurs parlent d'ailleurs ici d'un one-stop-shopping.  En tout, Färm Hankar rassemble plus de 4.000 références. Avec des allées plus larges qu'à Sainte-Catherine ou Etterbeek, le point de vente bénéficie d'un espace plus aéré. "Avec Färm Hankar, nous souhaitons offrir à nos clients un véritable one-stop shop durable, de sorte à ce qu'ils puissent réaliser l'ensemble de leurs courses en un même endroit", indique Baptiste Bataille, co-fondateur du projet. C'est dès lors le premier magasin de Färm pouvant être définis comme un supermarché, plutôt que comme une épicerie ou une supérette. 

 

 

Concurrence

 

La taille de l'espace commercial et la présence toute proche du métro sont les deux principales raisons ayant conduits les deux compères à s'y intéresser. Il est aussi bien entouré: entre un Delhaize et un Aldi et à quelques pas d'un Colruyt. N'est-ce pas là une trop grande concurrence? "Je pense au contraire que cette présence joue en notre avantage. Il y a là une bonne synergie. Les clients de Delhaize par exemple achètent souvent bio, mais l'offre reste relativement limitée. De son côté, Aldi aussi vend du bio. Les consommateurs souhaitant aller un peu plus loin dans la démarche pourront donc également faire un tour chez nous. Plutôt que concurrents, nous sommes davantage complémentaires" nous dit Alexis Descampe.

 

Aucune promo

 

Vous ne trouverez ici aucune promo telle qu'on peut les observer dans des grandes chaînes de supermarchés. "Nous ne voulons pas entrer dans une guerre des prix et être le moins cher à tout prix. Nous cherchons plutôt à proposer des prix cohérents et transparents. Cela ne peut se faire au détriment du fabricant. Nos prix sont souvent ceux conseillés. C'est pourquoi vous ne verrez ici aucune grande promo", indique Alexis Descampe.

 

Bio lorsque c'est possible

 

L'offre du magasin est bio, durable et belge. Bien entendu, il arrive que cela ne soit pas possible pour certains produits. Toujours dans une optique de transparence, l'étiquette indique alors qu'il ne s'agit par exemple pas d'un produit bio. "Vous ne pourrez jamais par exemple cultiver des oranges en Belgique", nous rappelle-t-on. Tout comme il est pour ainsi dire impossible de trouver des concerves de poisson biologiques… Il est par contre toujours possible de référencer des produits issus de la pêche durable, et c'est donc le choix fait chez Färm.

 

 

Pour la première fois, des étiquettes sont clairement mises en évidence pour indiquer quel produit est durable, quel produit est local ou encore quel produit est bio. Cette signalétique sera également mise en place dans les autres points de vente Färm. Quels sont ces étiquettes? Dïrect (en provenance directe du producteur), Löcal (les produits locaux comme les bières de la Brasserie de la Senne) et Bïo (les produits bio)… voir Hëro lorsque le produit est tout à la fois. Les produits Hëro bénéficient d'ailleurs d'un bel emplacement et d'une belle mise en valeur en tête de gondole.

 

 

En vrac

 

Dans toutes les catégories, vous trouverez des produits bio et durables. Une allée est consacrée à l'achat en vrac (céréales, pâtes, noix,…). Une offre déjà disponible à Sainte-Catherine et Etterbeek, mais plus fournie encore ici et bénéficiant d'une belle présentation.

 

 

Chambre froide

 

Les fruits et légumes comprennent 100 références et sont situés dans une chambre froide sans porte, au fond du magasin. Pour comparaison, celle-ci fait un peu penser aux chambres froides du Colruyt 4e génération.

 

 

Comptoir traiteur

 

Un autre point fort du magasin: le comptoir traiteur comprenant du fromage, des salades faites maison, des quiches fraîches, etc.  Aujourd'hui concoctés à Sainte-Catherine, les produits faits maison seront réalisés dans une cuisine devant encore être aménagée au sous sol de Färm Hankar.

 

    

 

Une boulangerie in-house

 

Mais l'aspect le plus original du point de vente est très certainement l'installation prochaine d'une véritable boulangerie au sous-sol du magasin. Il s'agit là d'une boulangerie coopérative et biologique. La création de celle-ci est la suite d'un partenariat avec Agribio. Une manière d'assurer au consommateur une parfaite traçabilité « du grain au pain». La boulangerie devrait permettre de cuire environ 2.000 pains chaque jour qui ne seront pas exclusivement dédiés au magasin Färm mais pourront être vendus chez tout retailer le souhaitant. "L'idée est bien de promouvoir la production bio et locale, et cela ne s'arrête pas à nos points de vente", indiquent les fondateurs de Färm.

 

 

Ambition

 

Le troisième magasin ne sera clairement pas le dernier à voir le jour! Alexis Descampe: "Nous souhaitons disposer d'un solide réseau de points de vente. Nous visons les 16 magasins d'ici 2019, et ce dans toute la Belgique: 2 intégrés, 11  franchisés. Cette année encore, nous ouvrirons deux points de vente: un franchisé à Bruxelles et un autre point de vente à Bruxelles ou en Flandre". Les deux fondateurs semblent dès lors faire le pari de la franchise pour leur déploiement à travers le pays.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit