Début d’année difficile: ventes en chute de 3%

Au premier trimestre de 2016, le chiffre d’affaires dans le commerce a reculé de 2,8% par rapport à la même période de l’année dernière. C’est ce qui ressort des chiffres de Comeos, la fédération du commerce et des services.

 

« Le chiffre d’affaires dans le secteur alimentaire est demeuré stable (0,6%). Par contre, dans le secteur non alimentaire, il s’est contracté : -1,2% pour l’électro, les ventes dans les technologies de l’information et l’électronique grand public chutant même de 8%. Dans la branche Fashion, le chiffre d’affaire s’est infléchi de 3%, les attentats de Bruxelles ayant sans doute joué un rôle dans ce mauvais résultat. Le DIY est resté stable (0,1%), mais c’est surtout dû à une journée de vente supplémentaire le 29 février », souligne  Dominique Michel, CEO de Comeos.

 

 

E-commerce : forte hausse du chiffre d’affaires dans l’alimentaire

 

« Les chiffres des ventes en ligne confirment ces tendances. Le secteur alimentaire affiche de bons résultats : hausse de 25% des transactions et croissance du chiffre d’affaires de 29%. Il y a donc eu davantage d’achats en ligne et ceux-ci ont généré plus de chiffre d’affaires. La branche Fashion a subi une chute de 22%, tant au niveau du nombre de transactions qu’en valeur », indique Dominique Michel.

 

Hausses de prix inférieures à l’inflation

 

« Les prix dans les magasins (shop index : 1,3%) ont progressé moins rapidement que l’inflation (1,8%). L’inflation belge a aussi  été sensiblement plus élevée que dans la zone euro (0,05%). Ces chiffres ne tiennent pas compte de l’influence de la taxe kilométrique qui est entrée en vigueur en avril et qui va encore amplifier l’inflation », conclut Dominique Michel.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit