Crise porcine: Colruyt, Lidl et Carrefour contribuent au fonds de soutien

Fin décembre 2015, les organisations représentatives membres de la Concertation de la chaîne pour la viande porcine marquaient leur accord à l'unanimité pour un fonds de soutien aux éleveurs fixé à 15 millions d'euros. Celui-ci est entré en vigueur le 23 mai. Plusieurs retailers confirment aujourd'hui leurs contributions financières.

 

Les différents acteurs du secteur porcin trouvaient il y a de cela quelques mois un accord sur les mesures à prendre afin de sortir de la crise que connaissent les éleveurs de porcs. Cet accord a débouché sur la création d’un fonds fixé à 15 millions d'euros en faveur des éleveurs porcins belges.  Carrefour, Colruyt et Lidl figurent parmi les acteurs ayant confirmé leur participation.

 

Retail

 

Concrètement, Colruyt Group versera au fonds de soutien un supplément par kilo de viande de porc fraîche destiné à la vente, lequel sera directement retourné aux éleveurs. Pour rappel, fin décembre, le groupe s’était déjà engagé à préfinancer ce fonds à hauteur d’1,5 million d’euros. 

 

Durant une période de douze mois, Lidl versera quant à lui un supplément de 15cents par kilogramme de viande supplémentaire vendu. Le retailer prévoit également un préfinancement de 650.000 euros.Carrefour a lui aussi confirmé à notre rédaction le versement, selon les morceaux de porc, de 10, 12 ou 15 cents par kilogramme de viande vendu.

 

Solutions durables

 

Si les retailers prennent aujourd'hui des mesures visant à soutenir les éleveurs en crise sur le court terme, tous insistent sur l'urgence de dégager des solutions durables à la surproduction structurelle qui frappe le secteur porcin en Belgique. 

 

La FEBEV, qui représente les abattoirs et ateliers de découpe pour les porcs, les bovins et les chevaux, appelle ses membres à participer à la mise en application de l'accord de chaîne dans le secteur porcin.

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit