Comeos satisfaite de l’accord budgétaire

Comeos, la Fédération belge du commerce et des services, se dit satisfaite de l’accord budgétaire atteint par le gouvernement Michel. “La consommation ne subit pas de taxation supplémentaire et des mesures positives sont prises en matière d’organisation du travail”, estime-t- elle.

 

Comeos se réjouit que le consommateur ait été épargné lors de ce conclave budgétaire. Selon Dominique Michel, CEO de Comeos, le fait que la piste de l’augmentation de la TVA n’ait pas été retenue est une bonne chose. “Le gouvernement a tiré les leçons de la hausse malheureuse des accises l’année dernière, laquelle a entraîné une énorme augmentation des achats des Belges à l’étranger. Nous sommes heureux que le gouvernement n’ait pas commis cette erreur une deuxième fois. C’est non seulement positif, mais également crucial car la consommation est le moteur de l’économie”, souligne Dominique Michel.

 

Des mesures ont déjà été prises en matière d’organisation du travail, mais elles ne vont pas assez loin au goût de Comeos. Dominique Michel : “Le samedi après-midi, les magasins connaissent une très grande affluence, alors que le lundi matin, c’est nettement plus calme. Fin décembre n’est pas à comparer à fin mars. Nous devons pouvoir recourir à notre personnel de manière flexible. Nous nous attendions à une réforme de grande envergure du marché du travail. Ce n’est pas encore le cas, mais des pas sont déjà faits dans la bonne direction. Reste maintenant à savoir si d’autres adaptations structurelles verront encore le jour durant cette législature.”

 

BeCommerce, l’association belge des commerçants en ligne, avait auparavant réagi positivement à l’accord budgétaire. Dans le cadre de la concertation budgétaire, il a en effet été décidé que les règles régissant le travail de nuit dans l’e-commerce seraient fixées par la loi et non plus par les CCT d’entreprise.

catégorie: 

TDS-PERSO-FR

Derniers lancements produit