AHOLD-DELHAIZE: LA FUSION EST APPROUVEE !

La fusion Ahold-Delhaize est désormais une réalité. Une majorité écrasante des actionnaires de Delhaize réunis en assemblée générale extraordinaire ont plébiscité la fusion avec Ahold, avec un résultat presque "soviétique" de 96,2% de votes favorables. Plus tôt, les actionnaires d'Ahold avaient eux aussi donné le feu vert à la constitution du nouvel ensemble "Koninklijk Ahold Delhaize".

 

Le bonus de 1,5 millions d'euros promis à Frans Muller est lui aussi approuvé, avec une majorité de 59,2%.

 

Le dernier obstacle à la fusion aura finalement été effacé avec facilité, au cours d'une assemblée sans incidents, au cours de laquelle les membres de l'état-major se sont employés à rassurer sur le respect qui sera accordé à l'héritage et la culture de Delhaize, pour qui cette opération ne doit pas, selon les termes du Président Mats Jansson, représenter une fin, mais le début d'une nouvelle phase.

 

Et maintenant, quelle stratégie ?

 

Présent à l’assemblée générale extraordinaire de ce 14 mars, Pierre-Alexandre Billiet nous en synthétise ici quelques informations sur la stratégie révélée par le nouvel ensemble:

 

La nouvelle structure Koninklijke Ahold Delhaize a l’intention de tirer profit de nombreuses économies d’échelle. 60% de ces réductions de coûts viendront de la structure d’achat, et l’Europe devrait représenter 25 à 30% de celles-ci.

 

Un actionnaire ayant posé la question de la pérennité des activités en Indonésie et en Asie, l’actuel CFO de Delhaize et futur Directeur opérationnel Europe et Asie du nouvel ensemble, Pierre Bouchut, a confirmé que ces marchés ne sont pas près d’être abandonnés, et qu’ils offrent une opportunité de développement pour le nouveau groupe.

 

Comment Ahold-Delhaize compte épargner 500 millions

 

Un actionnaire pose une autre question: comment les fameuses synergies seront-elles atteintes? Frans Muller répond de façon honnête: Ahold et Delhaize étant jusqu’à aujourd’hui concurrents, il ne leur était pas permis d’analyser en détail ces synergies, qui ont été évaluées à 500 millions par une tierce partie.

 

Le Président Mats Jansson a bel et bien insisté sur le fait que ces économies de 500 millions ne constituent pas un objectif mais une promesse faite aux actionnaires.

 

Ahold-Delhaize, une offre personnalisée

 

La stratégie d’Ahold-Delhaize vise à construire une position de leadership avec des formats de comeerces complémentaires, offline comme online, ainsi qu’un assortiment associant marques propres, marques, produits frais et sains, produits locaux, offres personnalisées, et efficacitée renforcée par les synergies possibles.

 

Mats Jansson a placé l’accent sur la construction d’enseignes fortes sur leurs marchés locaux, ainsi que sur l’e-commerce et le multicanal. Hanneke Faber, qui dirige bol.com, est d’ailleurs nommée Chief e-commerce & innovation officer.

 

Guy de Vaucleroy a eu le mot de la fin en félicitant le board et les actionnaires pour cette nouvelle page s’ouvrant dans l’histoire de Delhaize, en soulignant que “faute de se modifier, une entreprise se mommifie”.

 

Un actionnaire ayant partagé son émotion quant à la fusion, qui verrait Delhaize vendre son âme à Ahold, Mats Jansson répondit de façon compréhensive, soulignant combien sa propre famille vécut non sans difficulté l’introduction en bourse de l’enseigne ICA.

 

En dépit de l’adoption confortable de la fusion, l’état-major de Delhaize s’est gardé de tout triomphalisme, tout en soulignant sa confiance envers les promesses d’avenir qu’offre l’opération.

 

 

 

 

 

 

Auteur: 

Christophe Sancy

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit