4 Belges sur 10 achètent des articles de seconde main

Au fil des dernières années, les sites et magasins de seconde main confirment sans cesse leur succès. Au cours des douze dernier mois, près de 4 Belges sur 10 (37%) y ont acheté des articles. C’est ce qui ressort d’une enquête lancée de concert par trois grands acteurs du secteur: Troc.com, 2ememain.be et Cash Converters. 2.000 foyers ont été sondés par le bureau iVOX.

 

 

37% des Belges ont acheté des articles de seconde main au cours des douze derniers mois. Pour plus d'un quart d'entre eux (27%), c'était davantage que l'année précédente. Plus de la moitié des Belges (57%) se disent adeptes de la philosophie ‘pourquoi acheter quelque chose de neuf s’il est aussi disponible en seconde main’. Pierre Boseret, Directeur Général de Troc.com Belux: ”De plus en plus de gens pensent 'seconde main'. Pour eux, tout ne doit pas forcément être nouveau. En revanche, ils apprécient de se lancer à la recherche de quelque chose d'original qui n'est plus disponible à l'état neuf. En  offrant une deuxième vie à ces objets, ils réalisent une économie et soutiennent l'environnement. La cerise sur le gâteau, c'est qu'ils en tirent un sentiment positif (77%).”

 

 

Pourquoi achètent-ils des produits de seconde main?

 

Pour 4 acheteurs sur 5 (82%), les prix moins élevés constituent un argument en faveur d'articles usagés. 38% jugent simplement amusant de chiner et, pour 24% des personnes interrogées, la motivation vient de dénicher un article original impossible à trouver aujourd'hui à l'état neuf. L’environnement est un autre facteur d'influence de leurs comportements d'achat: ils sont 28% à avoir acheté des articles 'usagés' afin de s'inscrire dans un mouvement durable, de recyclage.

 

 

Plus de 100 euros

 

Pour près de 3 Belges sur 10 (28%) ayant acheté des articles de seconde main, la dépense a dépassé la barre des 100 euros. Et ils sont 8% à avoir déboursé plus de 300 euros.

 

 

Où ont-ils acheté?

 

Près de la moitié des acheteurs (45%) ont déniché leurs articles de seconde main sur un site de petites annonces. Ils sont presque aussi nombreux (42%) à avoir poussé la porte d'un magasin de seconde main. Les brocantes et autres marchés aux puces restent également populaires: c'est là que 40% des Belges qui ont acheté des articles de seconde main au cours des douze derniers moisen 2015 ont trouvé leur bonheur.

 

 

Le top 10 des articles de seconde main les plus achetés en Belgique:

1.     Livres et bandes dessinées (31,1%)

2.     Vêtements (27,9%)

3.     Articles de décoration (18%)

4.     Meubles (17,4%)

5.     Jouets (17,1%)

6.     Multimédia et électronique (14,7%)

7.     Articles de sport et de loisirs (13,3%)

8.     Jeux vidéo (11,9%)

9.     DVD (9,3%)

10.  Articles de bricolage et de jardinage (8,9%)

 

 

Trier et vider: pourquoi et pour combien?

 

Plus d'un Belge sur 3 (38%) a vendu des articles dont il n'avait plus besoin. La majorité - 77% - a revendu quelque chose l'année dernière. Les sites de petites annonces (80%), les brocantes et marchés aux puces (34%) et les magasins de seconde main (16%) ont été les canaux les plus populaires. 24% ont vu leur porte-feuille s'épaissir quelque peu en revendant des articles 'inutiles' à des membres de la famille ou des amis. Les vêtements (37%), ainsi que le multimédia et l'électronique (25%) ont été les plus rentables, devant les livres et les bandes dessinées (24%).

 

 

Gagner de l'argent (66%) n'est pas le seul argument pour revendre des articles inutilisés. L'altruisme (50%) joue également un rôle important. “Accumuler et conserver des choses dont nous n'avons pas ou plus usage génère du stress (44%) et nous rend malheureux. Voilà qui nous incite encore davantage à trier. 85% en retirent une expérience positive Ce facteur participe sans aucun doute à la popularité de notre plateforme: le nombre de petites annonces a augmenté de 20% en 2015 et, durant la même période, celui de visiteurs a progressé jusqu'à 25% en plus” indique Petra Baeck, porte-parole de 2ememain.be.

 

 

Si quelqu'un n'a rien vendu au cours des douze derniers mois, c'est parce qu'il ou elle n'avait rien à vendre (36%) ou par manque de temps à y consacrer (33%). 9% n'y avaient tout simplement pas pensé. “Ce qui est considéré comme inutile par certains peut être vu comme un trésor pour d'autres. 42% des gens qui ont vendu au cours des 12 derniers mois des biens d’occasion, ont gagné plus de 100 euros en triant leurs affaires et en revendant ceux dont ils n'avaient plus usage. Pour 13%, l'opération a même permis d'engranger plus de 300 euros! Souvent, les Belges ne sont pas conscients de ce qu'ils peuvent encore obtenir de leur vieux smartphone ou de leur ancienne tablette. Dans nos magasins, on a par exemple offert jusqu'à 450 euros pour un iPhone 6” déclare Kevin Kaeses, directeur général de Cash Converters Belgique.

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

TDS-PERSO-FR

Derniers lancements produit