Medi-Market fait son entrée en Flandre

Le premier point de vente flamand Medi-Market ouvrira cette semaine encore ses portes à Gand. Un autre magasin ouvrira prochainement à Anvers.

 

Medi-Market n'a jamais tenu ses ambitions secrètes. La chaîne informait notre rédaction de l'ouverture de pas moins de 20 points de vente d'ici 2020. A ce jour, la parapharmacie dispose de cinq magasins en Wallonie et à Bruxelles. Les ouvertures prévues à Gand et Anvers sont dès lors synonymes de l'entrée de la chaîne en Flandre. Selon Het Nieuwsblad, la première succursale flamande ouvrira cette semaine à Gand. Anvers devant suivre en septembre.

 

Jusqu'à 30% moins cher

 

Medi-Market vise pour objectif « la démocratisation de la santé, pour le bien de tous ».  Pour l’atteindre dans un respect scrupuleux des règles de déontologie, il était indispensable de créer non pas un mais bien deux concepts distincts: la pharmacie d'un côté, la parapharmacie de l'autre. Cinq univers sont représentés dans la parapharmacie Medi-Market pour un total de plus de 8.000 références. « Nous tentons d’optimiser chaque élément de la chaîne de valeur pour offrir les meilleurs produits au meilleurs prix, que ce soit les laits pour bébé, les crèmes dermatologiques, les vitamines ou les compléments alimentaires » nous disait Yvan Verougstraete, fondateur du concept, lors de notre visite au Medi-Market de Gosselies. Une optimisation qui permet à Medi-Market de proposer des produits 20 à 30% moins chers qu’ailleurs. Même constat dans la pharmacie où les prix des médicaments non-remboursés sont 20 à 25% moins chers qu'ailleurs. « Croire que le prix des produits de pharmacie non-remboursés est fixe est erroné. La pharmacie est aujourd’hui le cartel le mieux organisé de Belgique ».

 

"Purement commercial"

 

Prix cassés, multitude de références, expérience d’achat améliorée, le concept est en rupture avec celui des points de vente traditionnels. Côté consommateurs, il a tout pour plaire… au grand dam de certains pharmaciens traditionnels qui y voient une atteinte à l’image du secteur. En Flandre, comme ce fut le cas en Wallonie et à Bruxelles, les pharmaciens traditionnels ne voient pas cette arrivée d'un bon oeil. Ceux-ci parle d'un concept "purement commercial" aux techniques de vente agressives.

 

Redécouvrez notre reportage: "Medi-Market, menace ou opportunité?"

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit