Perquisitions chez Casino et Intermarché en France

Alors qu’en Belgique, l’ABC mène actuellement une enquête autour de la centrale d’achat de Carrefour et Provera, les autorités européennes ont semble-t-il l’ancienne centrale d’achat commune à Intermarché et Casino en France dans le viseur. Des enquêteurs de la Commission européenne ont en effet mené des perquisition aux sièges de ces deux sociétés.

 

Les autorités européennes ont mené des perquisitions dans les sièges français d’Intermarché et de Casino. Elles s’intéressent aux pratiques de leur ancienne centrale d’achat Incaa. Cette information parue dans le Figaro a été confirmée par un porte-parole de Casino à l’agence de presse AFP. Selon le Figaro, la DG Concurrence s’intéresse tout particulièrement aux pratiques des acheteurs de la centrale d’achat dans le cadre des négociations tarifaires avec les fabricants entre 2016 et 2017. Sans citer d’enseignes, la Commission européenne a tenu à confirmé que des inspections inopinées ont eu lieu dans les locaux de sociétés actives dans le secteur de l’alimentation au détail en France. Elle indique craindre que deux retailers n’aient violé les règles antitrust de l’Union européenne qui interdisent les ententes et les pratiques commerciales restrictives.

 

Ce n’est pas la première fois qu’Incaa fait l’objet de telles enquêtes. En 2017 déjà, elle avait été assignée devant le tribunal de commerce de Paris par la répression des fraudes pour des pratiques commerciales jugées abusives.

 

Pour rappel, La centrale d’achat Incaa a été créée en 2014 et dissoute en avril 2018. Depuis lors, Casino a noué une nouvelle centrale d’achat avec Auchan pour la France.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Derniers lancements produit