Les plans de Carrefour pour revitaliser ses hypers français

Pour redresser la rentabilité de ses hypermarchés français, Carrefour abandonne la gestion en propre du gros électroménager et de la bijouterie, poursuit les transferts en location-gérance et teste trois nouveaux concepts : un low-cost, un davantage alimentaire sur une plus petite surface et un laissant une plus grande autonomie au directeur de l’hyper. Une information de Linéaires.

 

 

Stop à la gestion propre du gros électro

 

Le non-alimentaire représente, à lui seul, 68% de la perte de chiffre d’affaires des hypermarchés Carrefour français. En cause notamment, la montée de l’e-commerce… C’est pourquoi Carrefour a décidé d’abandonner la gérance en propre des rayons gros électroménager, photo et bijouterie, tandis que l’assortiment ‘bazar’ se verra réduit de 30%, indique Linéaires. Dès cette année, dans une quinzaine de petits hypermarchés, l’univers électro-photo-ciné-son passera donc en tout libre-service.

 

Le retailer poursuivra et étendra en outre son test de shop-in-shop Darty, tandis qu’une expérimentation similaire est prévue avec la Fnac. Là où un shop-in-shop n’est pas réalisable, Carrefour envisagerait en outre un partenariat ‘en marque blanche’ en collaboration toujours avec Darty, mais sans le nommer.

 

Une dizaine d’outlets supplémentaires

 

Mais Carrefour n’abandonne pas pour autant le non-alimentaire, préférant se concentrer sur des concepts qui semblent récolter un certain succès. C’est le cas des outlets, apparus chez Carrefour en avril 2018 sous la forme de zones de déstocke proposant les produits saisonniers invendus à prix bradés. En 10 mois, 11 outlets ont été implantés dans des hypers sur une surface de 500 à 1.500m2. Fort de ce succès, le retailer a décider de créer une dizaine d’outlets supplémentaires en 2019. Il s’appuiera ici sur une centrale d’achats pour négocier des opportunités, car les stocks invendus ne suffisent plus à assurer l’approvisionnement.

 

Poursuite du transfert en location-gérance

 

En 2018, 5 hypermarchés français sont passé en location-gérance. Selon Linéaires, 10 à 11 hypers supplémentaires passeront eux aussi aux mains d’un commerçant indépendant.

 

Trois nouveau concepts : Essentiel, Rebonds, Next

 

Selon Linéaires, Carrefour lancera, cette année, 3 concept d’hypermarchés en France sous les noms de code Essentiel, Rebonds et Next.

 

Le modèle Essentiel est un concept low-cost. Le test aura lieu à Avignon. On y trouvera des prix bas, de la marchandise sur des packs, une offre basique et une zone marché en libre-service. Le retailer pense pouvoir sauver une dizaine d’hypermarchés avec ce concept. Toutefois, Linéaires rappelle que d’autres ont déjà testé un concept similaire sans succès: Géant Casino et Auchan…. Mais aussi Carrefour, en 2004, avec un Hyper Champion.

 

Le modèle Rebonds s’inspire des méthodes de relance des indépendants reprenant un site à problème : une plus grande autonomie laissée au directeur de l’hyper. Le test se fera dans 5 points de vente.

 

Enfin, le modèle Next sera déployé dans 4 hypermarchés. Ils seront davantage orientés sur l’alimentaire, les surfaces seront réduites et une offre de restauration est prévue.

 

E-commerce

 

Selon Reuters, Carrefour entend en outre miser sur l’e-commerce et notamment sur l’ouverture de nouveaux drive. Huit nouveaux drive devraient ouvrir leurs portes et 67 points de retrait devraient être agrandis. Ces espaces supplémentaires et ceux prévus pour le bio et le frais devraient venir compenser la diminution de l’offre non-alimentaire.

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Derniers lancements produit