Fruits et légumes: le Belge a dépensé plus pour moins

Les dépenses en fruits et légumes frais en Belgique ont augmenté davantage que la moyenne du marché alimentaire global. Cette croissance est principalement attribuable à une hausse des prix en magasin, le volume des ventes étant moins élevé que l’an dernier. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par GfK auprès de 5.000 ménages sur demande du VLAM.

 

Les dépenses en fruits et légumes per capita ont augmenté de 5,3%. C’est bien plus que la moyenne du marché alimentaire dans sa globalité (+0,6%). La hausse fut plus importante dans les fruits (+6%) que dans les légumes (+4,3%). Dans les deux cas, il semblerait qu’elle soit attribuable à une hausse des prix, puisqu’il n’y a pas eu de croissance en volume.

 

 

204 euros pour 86 kilos

 

En 2015, le Belge a acheté en moyenne 39 kg de légumes frais et 47 kg de fruit, soit 86 kg de fruits et légumes. Il a pour cela dépensé 92 euros en légumes frais, 112 euros en fruits, pour un total de 204 euros. Malgré cette hausse des dépenses, il s’est vendu un peu plus de 1% moins de fruits et légumes en volume.

 

La pomme, star du panier à fruits!

 

La pomme reste la grande star du panier à fruits moyen, avec 8,79 kg per capita. Elle chute toutefois de 1% en volume et de 5% en dépense. Pourtant, le nombre de personnes ayant acheté des pommes a quant à lui augmenté. Les ventes de poires ont quant à elle chuté suite à la hausse des ventes en 2014 (en soutien aux producteurs impactés par l’embargo russe) pour revenir à un volume normal de 3 kg per capita.

 

Les plus grandes croissances sont à attribuer aux melons (+16%!), au kiwi (+7%) et au raisin (+6%). Si les mûres, figues et framboises gagnent en popularité, la popularité des groseilles et de l’ananas est en berne.

 

La tomate reste populaire

 

Le numéro 1 des légumes reste la tomate, qui pert toutefois 3% en volume. L’an dernier, le consommateur belge a acheté 6,14 kg de tomates en moyenne. La plus forte baisse du top 10 des légumes? Le poireau avec -12%.

 

 

En supermarché

 

Le Belge achète encore principalement ses fruits et légumes dans des supermarchés ou hypermarchés (DIS1) “la DIS1 reste, avec 48% de parts de marché, le grand leader  suivi du hard discount, avec 24%. La troisième place revient au magasin de proximité (14%). Les marchés ont une part de marché stable de 5% et les chaînes spécialisées passent de 5 à 4%”, explique le VLAM.

 


 

 

Vous souhaitez en apprendre plus sur les habitudes d'achat des Belges en matière de produits frais? Retrouvez notre rubrique Info-Frais (powerd by VLAM) chaque mois dans Gondola Magazine! Cliquez ici pour vous abonner!

 

 

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit