Digitalisation: Frans Muller ne veut plus entendre « ce n’est pas possible »

Ahold Delhaize travaille activement au développement de nouvelles technologies. Frans Muller, CEO du groupe, a déclaré dans Het Financieele Dagblad, vouloir davantage voir d’innovations et de tests, quitte à se tromper de temps à autres.

 

A Hartford, la capitale de l’état américain du Connecticut, Ahold Delhaize expérimente un petit centre de tri entièrement automatisé. Dès le mois de janvier, les commandes alimentaires réalisées sur internet s’y verront emballées de manière entièrement automatique et seront rendues disponibles le jour-même dans le Stop & Shop de Hartford. Ce centre de tri est si compact, indique Het Financieele Dagblad, qu’il s’intègre dans le supermarché-même. Les consommateurs passant dans le rayon des produits laitiers disposeront même d’une vue directe sur celui-ci.

 

Cette technologie, dont Ahold Delhaize est partenaire de lancement, est toute nouvelle et a été développée par la société autrichienne Knapp. Il s’agit donc d’une toute première expérimentation, et ce n’est pas la dernière à en croire Frans Muller, CEO du groupe. « Nous devons oser expérimenter davantage. Je veux voir davantage d’inspiration et de créativité, et entendre moins souvent ‘ce n’est pas possible’ ou ‘cela n’ira pas’ sans même avoir voulu essayer. Que des choses échouent fait entièrement partie du processus » déclare-t-il dans les colonnes de nos confrères.

 

« Nous étions conservateurs et tentions de garder un contrôle strict sur notre entreprise, mais je pense que nous devrions davantage partager avec le monde extérieur dont nous faisons partie: nos succès, comme nos erreurs » poursuit Frans Muller, cité dans Het Financieele Dagblad. En d’autres terme, Ahold Delhaize veut devenir une entreprise plus entreprenante, plus stimulante. « Si nous voulons attirer les bons talents, nous devons pouvoir les inspirer ».

 

Het Financieele Dagblad évoque également la concurrence toujours plus forte aux Pays-Bas, notamment celle d’un acteur que Frans Muller connait très bien. En effet, son petit frère n’est autre que l’un des trois fondateurs de Panic, le supermarché en ligne à la croissance exponentielle sur son marché domestique. La réponse de Frans? Investir toujours plus dans l’e-commerce et nommer, cette année encore un Chief Digital Officer sur ce marché. Pour rappel, Albert Hein. A également récemment ouvert un supermarché sans caisse sur le territoire néerlandais. Et Frans Muller d’affirmer qu’Ahold Delhaize n’est inférieur en rien à l’Amazon de Jeff Bezos. « Nous devons toutefois accélérer nos recherches en intelligence artificielle et en robotique » admet-il.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Derniers lancements produit