Criminalité en magasin: le retail belge enregistre 927 millions € de perte

En matière de vol à l'étalage, la Belgique est l'un des plus mauvais élèves d'Europe, avec un pourcentage de 1,19% sur le chiffre d'affaires total du retail. La démarque inconnue, soit la perte occasionnée par le vol à l’étalage, la fraude par les fournisseurs, le vol par le personnel et les erreurs administrative, a occasionné 927 millions d'euros de perte de revenus en 2014, contre 880 millions l'année précédente. C'est ce qui ressort du Baromètre Global du vol dans le Retail réalisé par The Smart Cube pour Checkpoint. 

 

 

Avec un pourcentage de démarque inconnue de 1,19%, la Belgique figure parmi les 5 plus mauvais élèves en Europe. Les chiffres belges offrent un contraste saisissant avec la tendance européenne. Au cours de l’année dernière en effet, les retailers européens auraient noté une baisse de la criminalité en magasin tandis qu’une augmentation aurait été observée chez les retailers belges. Selon Checkpoint, ces résultats pourraient s'expliquer par un manque de protection de la part des commerçants. Après la Suède et la Turquie, la Belgique est en effet le pays européen investissant le moins dans des solutions antivol. En 2014, les retailers belges ont investi 0,50% de leur chiffre d'affaires dans des solutions antivols, soit 389 millions d'euros (contre 538 millions d'euros en 2013).

 

 

 

Vol à l'étalage? 445 millions d'euros

 

La démarque inconnue connaît différentes causes. Le baromètre du vol distingue 4 catégories: le vol à l’étalage, le vol par le personnel, les erreurs administratives et la fraude par les fournisseurs. En Belgique, le vol à l’étalage occasionne près de la moitié des pertes totales du chiffre d’affaires (445 millions d’euros). La Belgique se situe 10 points au-dessus de la moyenne mondiale et 6 points au-dessus de la moyenne européenne. Comparativement à la plupart des autres pays européens, notre pays souffre cependant moins des coûts liés au vol à l’étalage. Chez nos voisins, seuls le Royaume-Uni (26%) et la France (44%) comptabilisent moins de coûts dus aux clients qui volent. Quant aux détaillants allemands, les voleurs en magasin leur font perdre 65% de leur chiffre d’affaires tandis qu’aux Pays-Bas, le retail enregistre 73% de démarque inconnue pour ce même motif.

 

 

Vol perpétré par le personnel? 296 millions d'euros

 

Les retailer belges peuvent toutefois apprendre de leurs collègues néerlandais : le personnel en magasin néerlandais compte parmi les plus honnêtes d’Europe. Seuls le personnel allemand (11%) et autrichien (10%) vole moins que le personnel néerlandais (14%). En Belgique, le personnel est responsable d’une perte totale de 29%, équivalant à 296 millions d’euros. Ce pourcentage, plus faible que la moyenne mondiale de 39%, inscrit néanmoins la Belgique au-dessus de la moyenne européenne (25%). C’est en outre une première dans l’histoire du baromètre du vol qui se profile: les détaillants interrogés identifient clairement le vol par le personnel comme la plus grande source de perte. 

 

 

Fraude orchestrée par les fournisseurs? 92 millions d'euros

 

L’autre point d’attention chez les détaillants belges se porte sur la fraude par les fournisseurs. 10%de la démarque inconnue (92 millions d’euros) est due aux fournisseurs fraudeurs. Pour ce cas, la Belgique est seulement talonnée par la France et la Pologne (qui comptabilisent tous deux 11%), l’Italie et le Portugal (13% chacun) et la Norvège (30%). C’est aux Pays-Bas que le secteur retail perd le moins (à peine 1%) suite aux fraudes des fournisseurs. 

 

 

Erreurs administratives? 121 millions d'euros

 

Enfin, les retailers belges perdent 13% de leur chiffre d’affaires en raison d’erreurs administratives. Cela représente 11% de moins que la moyenne européenne qui se chiffre à 24%.

 

 

Pays-Bas, champion de la criminalité en magasin

 

Eu Europe, le Baromètre du vol évalue la démarque inconnue à 1,05%. Seuls les Pays-Bas (1,48%), la Finlande (1,38%), l'Espagne (1,33%) et la Suède (1,20%) affichent des scores inférieurs à ceux de la Belgique. D'autres pays proches de nous semblent moins impactés. C'est le cas de l'Allemagne (1,08%), du Royaume-Uni (0,89%) et de la France (0,81%). Les trois meilleurs élèves sont la Norvège (0,75%), la Suisse (0,76%) et la France.

 

Les produits les plus volés en food retail:

1. Vin et spiritueux

2. Fromage

3. Viande fraîche

4. Poisson

5. Epicerie fine

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit