Carrefour teste une formule d’hypermarché ‘low cost’

Carrefour teste un nouveau concept à Avignon dans le sud de la France afin de donner un second souffle à ses hypermarchés : un magasin caractérisé par des prix très bas et un aménagement dépouillé. Cette nouvelle formule répond au nom de Carrefour Essentiel. C’est ce que rapportent nos confrères de Linéaires.

 

Gageons que la surprise a été grande pour les clients de Carrefour à Avignon. L’hypermarché Carrefour déficitaire a en effet fait l’objet d’une rénovation qui ne mise pas sur l’expérience comme tant d’autres supermarchés, mais tout le contraire. De grands panneaux attirent l’attention des shoppers sur les prix imbattables. Près de l’entrée se trouvent un espace outlet et une zone promotionnelle plus traditionnelle. L’aménagement particulièrement sobre du magasin a de quoi surprendre : les produits alimentaires sont présentés sur des étagères et des palettes. Tous les rayons frais sont en libre-service, à l’exception de la boucherie qui est gérée par un tiers. Le magasin dispose d’un vaste rayon bio, un segment qui reste porteur, alors que l’offre non-food a été considérablement réduite. La superficie totale de l’hypermarché a elle aussi été revue à la baisse: le magasin est passé de 10.500 m² à 7.500 m², et l’assortiment de 32.000 à 15.000 références.

 

Comme son nom l’indique, l’enseigne n’a conservé que l’essentiel : un magasin extrêmement sobre aux larges allées de circulation, proposant une offre bien lisible. La moitié des caisses ont été supprimées et remplacées par des caisses automatiques. Un choix aussi partiellement opéré dans d’autres hypermarchés. Ce concept low cost est l’une des pistes explorées par Carrefour pour sauver ses hypermarchés non rentables. On peut aussi citer ‘Rebonds’, un modèle qui confère davantage d’autonomie locale au gérant de magasin, et ‘Next’, qui se focalise principalement sur l’alimentation et la restauration. Dans tous les hypermarchés, la part du non-food va diminuer au profit du frais et du bio ; des caisses automatiques vont aussi faire leur apparition. La surface des grands magasins va diminuer, alors que le nombre de points de retrait et l’offre de services de livraison vont augmenter. Les hypermarchés représentent environ 25 % du chiffre d’affaires de Carrefour sur son marché domestique français.

 

Auteur: 

l.goethuysen@gondola.be

catégorie: 

Derniers lancements produit