Carrefour souhaite simplifier le libellé des dates de péremption

À l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation qui aura lieu le 16 octobre, Carrefour et Too Good To Go s’associent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. À travers la campagne #ChangeTaDate, les partenaires militent en faveur de la simplification du libellé de la date de durabilité minimale afin d’éviter la mise au rebut inutile des denrées alimentaires.

 

Dès 2014, Carrefour a été le premier distributeur à modifier ou supprimer les dates de consommation de plus de 500 de ses produits sous marque propre. La date de durabilité minimale (DDM) de 100 produits Carrefour tels que le sucre, le sel et le vinaigre a ainsi été supprimée. Par ailleurs, 400 produits frais ou d’épicerie ont vu leur date de durabilité minimale prolongée de 7 à 10 jours, sans modification de la recette ni altération de la qualité.

 

Carrefour souhaite aujourd’hui aller encore plus loin dans la lutte contre le gaspillage. L’enseigne s’est à cette fin engagée au côté de la start-up Too Good To Go, qui incite les marques et distributeurs à revoir la formulation utilisée pour les dates de durabilité minimale (“À consommer de préférence avant”). Le distributeur appelle les consommateurs à signer la pétition #ChangeTaDate hébergée sur la plate-forme change.org.

 

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ? Afin de clarifier la formulation des dates de durabilité minimale, Carrefour mobilise les consommateurs sur les médias sociaux et leur demande de choisir un nouveau libellé au lieu du traditionnel “À consommer de préférence avant”. Cette mention souvent mal comprise serait en effet responsable de 20 % du gaspillage alimentaire. Les clients ont le choix parmi trois options : “À consommer de préférence avant le mm/aa, mais pas impérativement !”, “À consommer de préférence avant le mm/aa, parce que c’est meilleur avant !” ou “À consommer de préférence avant le mm/aa pour une dégustation optimale !”.

 

Carrefour espère également que cette campagne débouchera sur une adaptation de la législation européenne et sur le remplacement de la formulation “À consommer de préférence avant” par une variante plus simple et surtout plus claire.

 

Auteur: 

l.goethuysen@gondola.be

catégorie: 

ISM - Side - FR

Derniers lancements produit