Blockchain: Carrefour rejoint la plateforme IBM Food Trust

Carrefour a été le premier retailer à introduire un système de blockchain en Europe. En vue d’agir à l’échelle mondiale, le retailer rejoint aujourd’hui la plateforme IBM Food Trust. L’objectif de la collaboration entre Carrefour et IBM Food Trust est de mettre en place un standard mondial de traçabilité alimentaire entre tous les maillons de la chaine depuis le producteur jusqu’aux canaux de vente.

 

« Après 18 mois de tests, IBM Food Trust est désormais disponible dans le monde entier » annonce IBM. Ce système serait, selon IBM, déjà l’un des plus grands réseaux de blockchain en production. Des millions de produits ont ainsi été tracés par les retailers et producteurs avant d’être vendus aux consommateurs. C’est d’ailleurs cette plateforme qu’a choisit de rejoindre Carrefour.

 

Déploiement mondial chez Carrefour

 

Le retailer dispose aujourd’hui de plus de 12.000 magasins répartis dans 33 pays. Il a été le premier, en Europe, à se lancer dans l’aventure du blockchain, poursuivant ainsi plusieurs objectifs: pour les consommateurs, la solution répond à un besoin de transparence de plus en plus grand ; pour les éleveurs, elle leur permet de valoriser leur production et leur savoir-faire. Pour l’enseigne, enfin, elle permet de partager avec tous ses partenaires une base de données sécurisée et de garantir aux clients une sécurité alimentaire renforcée. Cette blockchain, apparue chez nous en mars 2018 sur 7 références Belchick’N, fait entièrement partie des engagements Act for Food du retailer. La solution sera donc étendue à toutes les marques Carrefour dans le monde d’ici 2022.

 

« Etre un membre fondateur de la plateforme IBM Food Trust est une opportunité majeure pour Carrefour d’accélérer et d’étendre l’utilisation de la Blockchain à nos produits afin d’assurer à nos clients une traçabilité sûre et fiable de ceux-ci  », déclare Laurent Vallée, secrétaire général de Carrefour. « Cela marque une nouvelle étape dans le déploiement de Act For Food, notre programme mondial d’actions concrètes en faveur de la transition alimentaire pour tous ».

 

Le retailer précise que le déploiement de la technologie blockchain à de nouvelles gammes de produits est prévue dans les tous prochains mois.

 

A quelles fins?

 

Pour rappel, la technologie blockchain facilite l’enregistrement des événements liés à la chaîne d’approvisionnement, de transformation, de conditionnement et de distribution des produits. Cela signifie que grâce à  cette plateforme collaborative entre industriels et distributeurs, les informations essentielles liées à la sécurité des produits sont partagées au profit des consommateurs. On y retrouve donc toutes les informations de traçabilité sur l’origine et la qualité ou fraîcheur des produits et les informations sur la composition nutritionnelle des produits et potentiellement la présence d’allergènes et de substances controversées. La plateforme s’avère également utile en cas de rappels de produits, de défaut sanitaire ou de non respect d’un cahier des charges ou d’un label. Tout cela est notamment rendu possible par la coopération des différents membres de la plateforme.

 

Véritable écosystème

 

« Les consommateurs réclament davantage de transparence sur les produits qu'ils consomment » déclare Cosme de Moucheron, Managing Director en charge du groupe Carrefour pour IBM. « C’est pourquoi les membres de l'écosystème IBM Food Trust co-construisent une nouvelle solution permettant à tous les acteurs de la chaîne logistique de garantir la traçabilité et la qualité des produits. Nous sommes ravis que Carrefour rejoigne le groupe des membres fondateurs de cette initiative pour participer activement à son développement en Europe et dans le monde ».

 

Parmi les membres, et outre Carrefour, on retrouve des acteurs tels que Topco Associates LLC, qui représente 49 membres et plus de 15.000 magasins atteignant 65 millions de clients chaque semaine, Wakefern, représentant 50 sociétés membres et 344 magasins ou encore les fournisseurs Beefchain, Dennick Fruit Source et Smithfield. Walmart a également récemment annoncé étendre son travail avec IBM. Il a été l’un des premier retailer à travailler main dans la main avec IBM pour faire progresser la technologie depuis 2016.

 

Plateforme accessible dans le monde entier

 

La plateforme est désormais accessible dans le monde entier. Trois modules sont mis à disposition, avec des prix échelonnés pour les petites, moyennes et grandes entreprises à partir de 100 dollars par mois. Les fournisseurs peuvent quant à eux fournir des données sans frais. Les trois modules sont les suivants: Trace (pour tracer les produits en quelques secondes seulement), Certifications (pour vérifier la provenance des certifications attribuées comme le bio ou le commerce équitable) et Data entry & Access (pour télécharger, accéder et gérer les données de manière sécurisée).

 

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Side banner - Ingenico ePayments - FR

Derniers lancements produit