Après un 1er semestre sous pression, Colruyt relève la tête

Colruyt Group a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 9 milliards d’euros sur l’exercice 2017/18, en hausse de 3,4%. Sous pression au premier semestre, les marges du groupe progressent également. C’est ce qui ressort des résultats annuels publiés par la société.

 

En comparable - comprenez en excluant Pro à Pro, société vendue au groupe Metro en février 2017 - Colruyt Group enregistre un chiffre d’affaires de 9,031 milliards d’euros, en hausse de 3,4%. Hors carburant, cette hausse est de 2,8% en raison de l’inflation des prix de vente, de l’extension de la superficie de vente et de la croissance organique. « L’ensemble des enseignes ont apporté une contribution positive à cette progression » précise le groupe.

 

Parts de marché en hausse

 

Au niveau alimentaire, Colruyt Meilleurs Prix, OKay et Spar revendiquent une hausse de leurs parts de marché, passant de 31,7% lors de l’exercice précédent à 31,8% au cours de l’exercice 2017/18.

 

Bonne surprise pour les marges

 

Au premier semestre, Colruyt enregistrait un recul de sa marge bénéficiaire brute et de sa marge opérationnelle suite à une pression accrue sur les promotions proposées par ses concurrents. De ce fait, les analystes ne s’étaient pas montrés optimistes.

 

Pourtant, le groupe parvient, en fin d’exercice, à relever la barre. Son résultat opérationnel reste au niveau de celui de l’exercice précédent, soit 5,4% du chiffre d’affaires, et sa marge bénéficiaire brute progresse de 25,8% à 26%. La marge EBITDA se monte à 8,1% contre 8,0% lors de l'exercice 2016/17. Cette hausse s'explique principalement par l'augmentation de la marge bénéficiaire brute.

 

« Lors du premier semestre 2017/18, la marge a diminué en raison de l'intensification de la pression sur les prix et les promotions et de l'augmentation du nombre d'actions promotionnelles. Durant le second semestre, la concurrence sur le marché du détail belge était moins intensive qu'au cours de l'exercice précédent. Par ailleurs, les améliorations opérationnelles ont également eu un impact positif sur la marge bénéficiaire brute pendant cette période » explique le groupe.

 

Retail : promos et accises mettent le secteur sous pression

 

En ne prenant en compte que les activités retail, le groupe enregistre un chiffre d’affaires de 7,46 milliards d’euros, en hausse de 3,1%. « Le marché belge de détail a connu une intensification de la lutte des prix et des promotions au cours du premier semestre 2017/18. Durant le second semestre, la concurrence sur ce marché était moins intensive qu'au cours de l'exercice précédent. La quote-part des marques maison a enregistré une hausse, entre autres en raison de nouvelles augmentations de prix des marques nationales. L’effet négatif des achats frontaliers continue à croître depuis l’augmentation des accises sur les boissons alcoolisées instaurée il y a deux ans » souligne Colruyt. Le chiffre d’affaires du food-retail, comprenant Colruyt France et DATS 24 France, atteint 7,2 milliards d’euros.

 

Colruyt Meilleurs Prix : 5,83 milliards d’euros de chiffre d’affaires

 

Colruyt en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg a vu son chiffre d'affaires augmenter de 2,0%, à 5,83 milliards d’euros, en raison de l'afflux de nouveaux clients et de l'inflation des prix de vente. Les bons résultats de fin d'année et l'effet positif du calendrier (+0,3%) ont également contribué à cette croissance. Colruyt a continué à investir dans l'agrandissement et la transformation de ses magasins au cours de l'exercice 2017/18. 16 magasins ont ainsi été complètement rénovés et transformés, et 42 magasins ont adopté le « look & feel » du nouveau concept de magasin.

 

En France, Colruyt enregistre une croissance de 7,8% hors carburants de son chiffre d’affaires.

 

OKay, Bio-Planet et Cru : 908,1 millions d’euros de chiffre d’affaires

 

OKay, Bio-Planet et Cru ont enregistré une hausse globale de leur chiffre d'affaires de plus de 7%, à 908,1 millions d’euros, portée par de nouvelles ouvertures de magasins, l'afflux de nouveaux clients et l'inflation des prix de vente. L'exercice 2017/18 a vu l'ouverture de six magasins OKay et trois Bio-Planet. Le nouveau concept de magasin OKay sera déployé progressivement. OKay prévoit une moyenne de six ouvertures par an dans les années à venir. « Pour les trois marchés Cru, la croissance du chiffre d'affaires et la rentabilisation constituaient des priorités au cours de cet exercice » précise encore le groupe.

 

E-commerce

 

Grâce à des investissements soutenus, le chiffre d’affaires en ligne atteint 370 millions d’euros. Le commerce en ligne représente plus de 5% du chiffre d'affaires du commerce de détail, hors carburants. Le chiffre d’affaires a été essentiellement réalisé par Collect&Go, le service de courses en ligne du groupe. « Collect&Go est le leader du marché alimentaire en ligne en Belgique » souligne le retailer.

 

Non-food

 

Le chiffre d'affaires global des magasins Dreamland et Dreambaby a enregistré une hausse de 3,6% par rapport à l'exercice précédent, à 255,4 millions d’euros, en raison de l'effet calendrier et la météo printanière favorables. La croissance a été en partie modérée par la poursuite du glissement vers les ventes en ligne.

 

Foodservice et commerce de gros

 

Le chiffre d'affaires du commerce de gros et foodservice s'élève à 927 millions d’euros en 2017/18, soit une progression de 1,6% par rapport au chiffre d'affaires comparable réalisé en 2016/17.

 

Le chiffre d'affaires du commerce de gros a connu une hausse de 1,4% pour atteindre 782 millions d’euros. Ce chiffre d'affaires comprend les livraisons à des indépendants en Belgique (Retail Partners Colruyt Group) et en France (Coccinelle, CocciMarket et Panier Sympa). Le déploiement du nouveau concept de magasin Spar s'est poursuivi au cours de l'exercice 2017/18. Ce concept est basé sur la collaboration avec les entrepreneurs Spar, fondée sur les valeurs de l'enseigne et les besoins des clients. « Les magasins rénovés ont vu leur chiffre d'affaires enregistrer une croissance supérieure à la moyenne et leur rentabilité être l'une des meilleures sur le marché » précise le groupe.

 

L'activité belge de foodservice Solucious et l'activité d'exportation Colex ont enregistré une hausse globale de leur chiffre d'affaires de 2,1%.  La croissance de Solucious a été freinée par la pénurie de livreurs sur le marché belge du travail.

 

Autres activités

 

Le chiffre d'affaires a augmenté de 9,0% pour s'établir à 644 millions d’euros et représente 7,1% du chiffre d'affaires consolidé de l'exercice. Cela comprend essentiellement les stations DATS24 (637 millions d’euros).

 

Prévisions

 

Le Groupe Colruyt s’attend à ce que le marché du retail reste concurrentiel durant l’exercice 2018/19. À court terme, le groupe ne prévoit pas d'amélioration significative du climat économique pour le consommateur en Belgique.

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

ISM - Side - FR

Derniers lancements produit