Aldi : déjà 100 magasins modernisés

Aldi tient à tenir sa promesse de transformer pas moins de 167 filiales sur l’année 2018, et de 141 l’année suivante. Et cela semble être en bonne voie puisque le retailer a déjà rénové quelque 100 magasins depuis la présentation de son nouveau concept en mars dernier…

 

Aldi vient tout juste d’inaugurer son 100e point de vente Aldi arborant le nouveau concept. C’était hier à Deerlijk, et il devrait encore y avoir 67 événements de ce type. Fin mars, le hard discounter annonçait un déploiement impressionnant de son nouveau concept:  167 filiales devaient être transformées entre fin mars et fin décembre 2018; et 141 autres sur l’année 2019. Cela représente jusqu’à 7 ouvertures de filiales par semaine, et également un investissement de quelque 350 millions d’euros (conversions, constructions, formations, recrutement, etc.). Côté recrutement, Aldi évoque 450 nouveaux jobs créés dans les deux ans, soit un « headcount » supplémentaire d’une personne par magasin.

 

Un accueil positif

 

« L’écho des clients quant aux nouveaux magasins est très positif »,  affirme Aldi qui confirme son ambition d’ouvrir encore 67 Aldi nouveau concept d’ici la fin de l’année. « Accueillir des clients supplémentaires est bien entendu synonyme de tâches supplémentaires. Afin de réduire les répercussions des tâches supplémentaires sur ses employés, ALDI recrute en grand nombre. Les candidats intéressés peuvent trouver tous les postes vacants sur http://www.pour-les-vrais-commercants.be/«  poursuit le retailer.

 

Comment cela se passe-t-il?

 

Pour parvenir à ses objectifs, tout est réglé de façon ultra-précise: la conversion impose 6 jours d'inactivité commerciale, puisque les travaux commencent après la fermeture du samedi soir, et se terminent avant l'ouverture matinale du samedi suivant (en dehors d’une quarantaine de projets immobiliers nécessitant davantage de temps). Quant à la formation du personnel, elle débute 8 jours avant la réouverture du magasin transformé. 

 

En ce jour d’inauguration du point de vente de Deerlijk, Benjamin Vanagt, Business unit Director Sales chez Aldi, tient d’ailleurs à rendre hommage au personnel: « Ce sont nos clients qui nous ont amenés au concept final. Mais cela ne peut se faire que grâce à nos employés. En collaboration avec nos employés, nous avons élaboré un plan qui nous permet de rendre la conversion de nos magasins simple et structurée, tout en incluant nos 7 000 employés dans notre nouveau récit commercial. »

 

Pour rappel, si les fondamentaux restent (présentation en shelf ready packaging ou sur palettes, et 95% de l'assortiment - 1250 références, dont 1/4 de frais - composé de produits private labels), les points de vente du nouveau concept Aldi, tout comme ceux de Lidl auparavant, offrent désormais de l'espace à foison, un éclairage LED soigné, une ambiance et un environnement esthétique bien plus favorables. Très clairement, avec ce nouveau concept, c’est tout le hard discount qui a désormais tourné une page de son histoire chez nous.

 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Derniers lancements produit