Le nombre de colis expédiés depuis la Chine vers la Belgique explose

Le trafic de colis entre la Chine et la Belgique connaît une véritable explosion. Cette année, 5,8 millions de colis sont arrivés à Bierset, l’aéroport de la région liégeoise. L’an dernier, on en comptait à peine 3850.000. Cette progression ahurissante s’explique pour partie par le statut spécial dont bénéficie la Chine pour exporter partout dans le monde à des conditions extrêmement avantageuses. 

Les chiffres sont révélés par le journal De Tijd de ce week-end : en un an, le nombre de colis expédiés depuis la Chine vers l’aéroport de Bierset a plus que décuplé pour atteindre près de 6 millions. Alors que jusqu’ici l’e-consommateur belge faisait ses achats essentiellement en Europe, les choses ont radicalement changé. Pour l’aéroport de Zaventem, De Tijd ne possède pas de chiffres précis mais évoque le nombre de 500.000 colis expédiés de Chine. Et ce ne pourrait être qu’une partie de ce qui transite réellement par l’aéroport national. 

Il ne faut pas chercher très loin l’explication de ce succès : les prix pratiqués sur le site belge d’Ali Express ainsi que les frais d’expédition sont extrêmement bas. Vous souhaitez faire expédier un appareil photo ? Les frais d’expédition se montent à… zéro euro ! Comment comprendre pareil tarif quand on sait que cet appareil vient directement de Chine et non d’un centre de distribution européen ? Il suffit de consulter un traité datant de… 1874 qui visait à simplifier le trafic postal international.

Selon les termes de ce traité, les pays destinataires fournissent le ‘dernier kilomètre’ pour les colis de moins de 2 kilos, ce qui est presque gratuit. Lorsqu’Ali Express envoie ses produits à un centre de distribution situé près de Liège, c’est bpost qui se charge du dernier kilomètre. Depuis l’adoption d’un amendement en 1969 , une redevance est due pour ce travail mais, grâce à son statut de ‘pays en voie de développement’, la Chine bénéficie d’un tarif avantageux, rapporte encore le journal. En Chine-même, les tarifs sont également dérisoires grâce au statut d’entreprise publique de China Post. Cette réglementation est l’une des raisons qui pousse l’e-consommateur belge à se tourner de plus en plus vers les e-shops chinois.

Tout comme Bol.com, Ali Express est une plate-forme sur laquelle les entreprises vendent leurs produits directement aux consommateurs. La société mère, Alibaba Group, est leader absolu des ventes en ligne sur son marché domestique. Et les liens étroits qu’elle entretient avec China Post ôtent quasiment toute chance aux e-tailers étrangers de pénétrer le marché chinois. 

La grande différence entre Ali Express et la plupart des e-tailers européens est le délai de livraison qui varie entre 17 et 29 jours pour l’entreprise chinoise alors que les entreprises européennes misent sur la rapidité de la livraison. A en juger par le succès d’Ali Express, de nombreux consommateurs ne se soucient guère d’avoir à attendre si longtemps. On constate cependant que les Belges commandent encore principalement auprès de webshops néerlandais (30%) et français (25%). La question est de savoir si ce sera encore le cas à l’avenir tant la progression d’Ali Express est impressionnante. 

Auteur: 

d.soenens@gondola.be

catégorie: 

Derniers lancements produit