Visite du dernier-né des Intermarché belges

Le dernier-né des Intermarché belges s'est ouvert au coeur de la Famenne.

Ce lundi 1er octobre, Laurent et Maud Sabatier inauguraient à Marche-en-Famenne un Intermarché flambant neuf. Un magasin à l’image de ce jeune couple très attachant: accueillant, tourné vers le service et la modernité, et ne cachant pas son ambition. Une visite qui nous permet au même moment de passer en revue quelques-unes des évolutions que l'enseigne Intermarché introduit dans son concept de discounter proposant des prix bas avec toutes les valeurs ajoutées d’un supermarché classique.

A moins de deux heures du cocktail d'ouverture de leur nouveau magasin, ce magasin est manifestement fin prêt à accueillir ses premiers clients dès le lendemain: il ne restera plus qu'à charger l'imposant comptoir service traditionnel, charger les codes prix pour les étiquettes électroniques des fruits et légumes, et ouvrir les portes. Pour Laurent et Maud, cette journée est l'aboutissement de 4 ans et demi de travail.

Un assortiment qui s'étend

Laurent et Maud Sabatier ont troqué leur magasin de 750 m2 contre un supermarché de 1.200 m2, qui laisse généreusement pénétrer la lumière extérieure. Y compris, et c'est trop rarement le cas, dans les surfaces de bureaux et locaux du personnel, logés à l'étage, derrière de larges baies vitrées. L'éclairage artificiel a été étudié avec soin, tant sur le plan énergétique que celui des teintes ou technologies aptes à mettre en valeur certains rayons. "Le bâtiment est remarquablement isolé, " explique Laurent. "Quand, au mois d'août, les températures extérieures ont frisé le record de 35°C, il ne faisait pas plus de 24°C à l'intérieur, sans l'aide du moindre système de climatisation."

Côté implantation, les Sabatier aiment le rationnel: "On voulait quelque chose de carré !" s'exclament-ils en choeur. "Des alignements fonctionnels, où l'on puisse se repérer visuellement, et exprimant un grand souci d'ordre et de netteté". Ceci n'exclut pourtant pas quelques originalités. A commencer par la zone du frais, qui suit la tendance récente d'une présentation façon marché, avec des meubles plus bas.

Côté assortiment, le magasin de Marche suit l'évolution préconisée par le Groupement en Belgique, et adopte l'ensemble des 12.500 références désormais disponibles pour les Mousquetaires belges. C'est 2.500 références de plus qu'auparavant.

La zone checkout compte 6 caisses, et un vaste îlot d'accueil, destinée à héberger une offre en librairie et lotto. L'équipe exploitant le magasin compte 18 personnes, soit 9 de plus qu'auparavant, sans compter les intérimaires. Un effectif en hausse pour gérer un magasin plus vaste, mais plus encore pour permettre l'extension des horaires d'ouverture.

Retrouvez l'article complet dans le Gondola Magazine du mois d'octobre. Vous n'êtes pas encore abonné? Cliquez ici!

Pour revoir la galerie photo, cliquez ici.

Auteur: 

Carole Boelen