Un Belge sur cinq compare les prix via smartphone en magasin

Showrooming

Un cinquième de la population belge utilise aujourd'hui son smartphone en point de vente en vue de comparer les prix. Par rapport à la moyenne mondiale, nous sommes donc à la traine, puisque 40% des consommateurs font usage de leur téléphone mobile en point de vente dans ce même but. C'est ce qui ressort d'une récente étude menée par GfK.

 

Ce n'est pas nouveau: les e-consommateurs effectuent régulièrement des comparaisons de prix online. Ce qui l'est davantage, c'est la montée d'une tendance consistant à comparer les prix en ligne dans un point de vente physique. GfK a interrogé plus de 25.000 utilisateurs de smartphone dans 23 pays sur leurs habitudes d'achat.

 

Moyenne mondiale

Quatre consommateurs sur dix utilisent leur smartphone en point de vente en vue de comparer les prix d'un produit. Plus d'un tiers (36%) prennent en photo le produit qu'ils souhaitent acheter et quatre consommateurs sur dix contactent leurs amis ou membres de leur famille en vue d'obtenir un avis sur le potentiel achat. Ce sont là les moyennes mondiales en termes de clicks & bricks. De manière générale, les hommes utilisent davantage leur smartphone lors de leurs achats que les femmes (42% contre 37%). Sans grande surprise, les utilisateurs les plus actifs sont agés de 20 à 29 ans: près de la moitié d'entre eux (49%) disent en effet régulièrement utiliser leurs smatphones en point de vente physique. Ils sont suivi de la tranche 15-19 et 30-39 (45% chacun). 

 

La Belgique: parmi les 4 pays les moins actifs

Les Sud-coréens (59%), Chinois (54%) et Turques (53%) sont les consommateurs les plus actifs en la matière. A l'opposé, les Ukrainiens (11%), Sud-africains (15%) et Indiens (17%) sont les moins actifs. La Belgique se classe quant à elle 4ème dans le classement des pays les moins actifs en la matière. Seuls 21% des consommateurs belges font en effet usage de leur téléphone mobile pour comparer les prix en magasins physiques: 17% des femmes et 26% des hommes.

 

 

Appel à un ami et photo

Les Mexicains (55%), Polonais (53%) et Turques (52%) font régulièrement appel à un amis ou à un membre de leur famille avant de réaliser un achat. Les Japonais (16%), Indonésiens (21%) et Allemands (24%) font plus rarement appel à l'avis d'autrui. C'est au Mexique (49%), en Chine (49%) et en Turquie (47%) que l'on prend le plus en photo les potentiels achats. En Inde (12%), Ukraine (13%) et Indonésie (16%) par contre, la tendance n'est que peu marquée.

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit