Test-Achats veut des règles d'étiquetage plus strictes quant à l'origine des viandes

Selon Test-Achats, 90% des consommateurs européens souhaitent connaître l'origine de leur viande, en particulier depuis les différents scandales alimentaires ayant ébranlé leur confiance. C'est pourquoi l'association de défense des consommateurs et le Bureau Européen des Unions de Consommateurs (BEUC) lancent aujourd'hui la campagne "D'où vient ma viande?" / "Can you trust your meat?".

 

Un consommateur achetant un steak de boeuf n'aura, aujourd'hui, aucun mal à trouver son origine. Mais c'est une toute autre histoire si ce même consommateur achète un hamburger épicé...

 

A l'heure actuelle, l’obligation légale de mentionner l’endroit où l'animal est élevé et abattu (et né pour la viande bovine) s’applique uniquement à la viande « fraîche ». Il n’a en effet pas été prévu que l’étiquette de la viande dans les produits transformés mentionne l’origine, par exemple pour la charcuterie (jambon, salami,…), les raviolis, les nuggets de poulet, ou de la lasagne de bœuf congelée. Une situation que Test-Achats juge 'absurde'. 

 

"Parce que la confiance du consommateur repose avant tout sur la transparence, nous exigeons que l’origine de la viande soit aussi obligatoirement mentionnée sur les étiquettes des produits transformés", dit Test-Achats. Le sujet sera abordé dans trois semaines au Parlement européen. D'ici là, Test-Achats invite les consommateurs via une campagne européenne à faire entendre leur voix.

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit