SPF Economie: "La moitié des supermarchés dupe le client"

Selon le SPF Economie, la moitié des promotions proposées en supermarchés est trompeuse. La recherche du SPF Economie a porté sur les promotions de 11 chaînes de supermarchés (sans plus de précision), et conclut que 5 d'entre elles n'étaient pas en ordre. Ainsi dans certains cas, des produits uniques se sont avérés moins chers que ceux vendus en offre couplée du type 1+1.

 

"Certains font également référence à une réduction d'un certain montant, sans qu'il ne soit fait mention du prix de référence. De cette manière, le consommateur ignore sure quelle quantité, cette réduction est appliquée", indique Chantal De Pauw du SPF Economie à VTM Nieuws. "Les célèbres family packs suscitent également l'impression que vous obtenez une réduction selon la quantité. Or ce n'est malheureusement pas toujours le cas."

 

Six des onze chaînes contrôlées étaient en ordre. Les cinq autres risquent une amende. Le SPF Economie entend intensifier ses contrôles.

 

Comeos réagit

 

Selon Comeos, "le Service Pulic Fédéral Economie vient ici de porter un sérieux coup aux supermarchés, en accusant cinq des onze chaînes de duper intentionnellement le consommateur". La fédération du commerce et des services se dit étonné et offusqué que ce procès soit fait par le biais des médias, sans même en avoir informé le secteur au préalable. "Le nombre et le type d’infractions éventuelles constatées, de même que les formules de magasin concernées, ne sont pas encore connus. Mais le ton est donné par le fonctionnaire du SPF Économie : « les supermarchés trompent leurs clients »", soutient Comeos.

 

« Mais ce qui nous dérange le plus, c’est l’impression qui est donnée que l’ensemble des supermarchés dupent leurs clients de manière intentionnelle. Or, dans notre secteur, des milliers de promotions, prix et réductions sont affichés en permanence. Il n’est donc pas impossible qu’une erreur se glisse de temps en temps mais le minimum serait de nous laisser la chance de rectifier ces erreurs avant d’être cloués au pilori par un fonctionnaire », soutient Dominique Michel, Administrateur délégué de Comeos. 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit