Et si les petits commerçants décidaient d'élargir les plages horaires?

Plus de la moitié des retailers travaillent aujourd'hui 6 jours par semaines et plus de 10 heures par jour. Pourtant ils gagnent 10% moins que la moyenne des indépendants. Selon le SNI, ceci serait peut-être du aux heures d'ouverture.

 

Une étude du Syndicat Neutre des Indépendants tend à démontrer que 52% des commerces ferment à 18h. 22% vont jusqu'à 18h30 et 16% jusque 19h. Les petits commerces sont, en moyenne, ouverts 68 heures par semaine, contre 67 heures il y a de cela 10 ans. "Bien que notre intention ne soient pas d'imposer, nous recommandons aux commerçants d'écouter les attentes de leurs clients en vue de déterminer si un élargissement de leurs horaires ne leur serait pas bénéfique", explique Christine Mattheeuws, Présidente du SNI.

 

Compte tenu de l'évolution des réalités sur le terrain et du fait que les travailleurs travaillent toujours plus tard, il ne serait, selon le SNI, pas inutile de reconsidérer les plages horaires des magasins en vue de permettre aux éventuels clients de s'y approvisionner. "Nous ne voulons bien entendu pas que les commerçants travaillent davantage, car ce n'est pas possible. Toutefois, nous leur recommandons d'analyser les besoins de leur clientèle. Si les clients sont satisfaits des horaires, le commerçant n'aura rien à chambouler. Mais si ces mêmes clients déclaraient qu'ils viendraient plus souvent si un point de vente ouvrait plus tard, le commerçant devrait pouvoir analyser son emploi du temps. Peut-être qu'en élargissant un temps de pause durant la journée, celui-ci pourrait ouvrir plus tard et rencontrer les attentes de sa clientèle.

Auteur: 

Joram De Bock

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit