Scandale: Après le cheval, le poisson!

La fraude alimentaire ne concerne pas que la viande de cheval. Le poissons serait lui aussi mal étiqueté. Une vaste enquête de l'ONG Oceana tend en effet à démontrer que 33% des poissons vendus dans le commerce en Amérique seraient mal étiquetés

Sur les 120 rougets collectés dans l'ensemble du pays pour une analyse ADN, seuls 7 se sont avérés bien être des rougets. Une analyse de ADN faite sur un échantillon de plus de 1.200 poissons issus de 674 points de vente dans 21 Etats américains confirme le mauvais étiquetage.

En 2011 déjà, il apparaissait qu'un tiers des morues vendues en Irlande étaient en réalité du poisson meilleur marché et de moindre qualité. En Espagne, en Italie et à Malte, l'espadon est quant à lui bien souvent remplacé par du requin bleu.

Auteur: 

Gondola Magazine

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit