Retail managers sans frontières

C’est une évolution nouvelle et réjouissante: l’image du secteur de la distribution est devenue plus positive pour les jeunes diplômés de nos grandes écoles de commerce. Là où ceux-ci ne rêvaient que de carrières dans la finance ou dans le département marketing des grandes multinationales, rejoindre les équipes d’un retailer n’apparaît désormais plus comme une hypothèse saugrenue. Quoi de plus normal: le métier s’est considérablement sophistiqué, et le niveau de concurrence a favorisé le développement d’une approche stratégique. A ces caractéristiques, le Groupe Delhaize ajoute encore une dimension supplémentaire. Sa présence sur plusieurs marchés et plusieurs continents offre aux talents maison des perspectives de carrières internationales.

Pourquoi choisit-on d’être un «expat»? En quoi ces migrations profitent-elles à la fois à l’expérience des managers qui les choisissent et aux entreprises qui les emploient? Voici longtemps déjà que nous souhaitions nous pencher sur cette «fertilisation croisée» favorisée par Pierre-Olivier Beckers, et dont les exemples récents ne manquent pas dans les enseignes du Groupe Delhaize. Voici trois ans, David Vander Schueren partait exercer ses talents chez Hannaford. Son avion croisait au-dessus de l’Atlantique celui de Stephen Smith, quittant l’enseigne Sweetbay pour prendre en charge le marketing de Delhaize Belgium. Stephen - Steve pour les amis - y retrouverait un certain Denis Knoops, déjà croisé auparavant chez... Hannaford. Denis et Stephen, Stephen et Denis: entre ces deux-là, il y a bien une différence, qui s’affiche en généreux centimètres sous la toise. Mais il y a surtout une belle complicité, une histoire d’amitié qui méritait qu’on les soumette à l’interview croisée. D’autant qu’en atterrissant à Bruxelles, les deux compères allaient être impliqués dans une série de chantiers représentant pour le distributeur belge une véritable métamorphose: plan Excel 2008-2010, stratégie de positionnement et d’image agressive, création de Red Market...

Voir suite dans Gondola Magzine mars 2011

Auteur: 

Gondola Magazine
Bord-Bia - FR - SIDE