Rentrée des classes

Couleurs flashy et durabilité sont les tendances du moment

L’année scolaire se termine à peine que l’on prépare déjà la prochaine rentrée des classes. On le sait, les enfants influencent bien plus leurs parents en matière d’achat de fournitures scolaires qu’en matière d’alimentation. Gondola a demandé à Gunther Desmet, directeur des achats de Dreamland, ce qu’il attendait de l’année scolaire 2010.

Chez Dreamland, on travaille d’arrache-pied pour être fin prêt au coup d’envoi des achats de la nouvelle année scolaire. Gunther Desmet, directeur des achats de Dreamland: “Nous faisons une différence entre la ‘bagagerie’, sacs à dos et cartables, et les fournitures scolaires classiques ou stationery. Au fil du temps, nous avons constitué un très large assortiment en bagagerie. Des marques comme Eastpak, Dakine et JanSport se vendent de mieux en mieux, alors que Kipling, qui avait commencé par s’imposer dans l’enseignement secondaire et dont les produits sont un peu plus chers, est aujourd’hui essentiellement présent dans l’enseignement primaire.” Gunther Desmet s’attend à ce que Dreamland progresse encore cette année. Certainement avec Dakine mais aussi avec Skullcandy, une marque d’écouteurs, qui investit le marché avec quatre sacs à dos. Comment les choses de déroulent-elles? Généralement, un objet devient ‘super hype’ dans un petit groupe de consommateurs avant de faire tache d’huile. Desmet fait d’ailleurs remarquer qu’on peut faire le parallèle avec le monde du surf, où les modes se créent de la même manière. Songeons par exemple à Quicksilver, O’Neil et bien d’autres.

Crisis? What crisis? Nous aimerions savoir dans quelle mesure la crise a influencé les ventes de fournitures scolaires ces dernières années. Gunther Desmet n’a pas de réponse toute faite: “C’est très difficile à dire. Nous constatons que nos parts de marché et notre chiffre d’affaires augmentent chaque année. Par contre, nous avons ressenti l’influence du système de facture maximum que l’on a introduit dans l’enseignement primaire néerlandophone il y a trois ans. Surtout dans les ventes de calculatrices, de stylos bille, etc. Mais nous n’avons pu en tirer de conclusions significatives. Certaines écoles autorisent les enfants à emporter ces objets à la maison, d’autres pas. Pour ce dernier cas de figure, il leur en faut malgré tout pour travailler à la maison.” Si le nombre de références n’a pas non plus réellement souffert de la crise, on note quand même que de plus en plus de fournisseurs, marques A y compris, offrent des valuepacks. Gunther Desmet: “C’est une manière de conserver un espace suffisant dans les rayons. Et tant que le consommateur y trouve avantage, cela reste évidemment intéressant pour nous.”

Des couleurs flashy. Quelles sont les nouvelles tendances de l’année, ou quelles tendances apparues l’an dernier vont-elles réellement percer cette année? Gunther Desmet: “Cette année, on voit des couleurs flashy, même pour les agrafeuses et les perforatrices. Et la tendance à des appareils plus ergonomiques se poursuit. Je pense notamment aux stylos de Bic, de Stabilo et d’autres marques, mais aussi aux sacs à dos plus légers ou qui offrent une meilleure répartition du poids.” Notre interlocuteur nous fait également remarquer que depuis quelques années la qualité et la fiabilité des produits jouent un rôle plus important. Il l’attribue à l’attention croissante pour les concepts ‘éco’ et durabilité. “Les crayons certifiés FSC ou le papier recyclés par exemple, se vendent très bien. Chez Dreamland, nous surfons nous aussi sur cette tendance en relançant les cartables traditionnels. Ils seront bien sûr un peu plus fantaisie mais l’accent est posé sur un positionnement clair: un produit durable et naturel.” Cette année, Dreamland a aussi décidé de lancer une gamme de boîtes à tartines et à fruits.

Kangourou et Everyday. Dreamland et Colruyt ont créé Kangourou, une marque de distributeur de fournitures scolaires. Gunther Desmet: “Nous allons relever le niveau de qualité de cette marque. C’est notre propre équipe-qualité qui en est chargée. Nous comptons également lancer 15 produits de base sous le nom de Everyday, autre marque de distributeur. Il s’agira de stylos bille, de crayons et d’articles du même genre.” Les marques nationales ne restent évidemment pas inactives et toute une série de nouveaux produits de merchandising devraient voir le jour. Gunther Desmet a sa petite idée: “Toy Story III jouera certainement un rôle en vue. Mais je songe aussi à Geronimo Stilton avec ses produits bagagerie et stationery, à Cool Kitty, Paul Frank et aussi Kaatje – à voir sur Ketnet, donc uniquement en Flandre. Sans oublier Bakugan, car les produits à collectionner marchent en général très bien.”

Auteur: 

Gondola Magazine