Pourquoi Mondelez utilise-t-il la technologie de reconnaissance d'image?

Mondelēz International utilise, en Belgique, la technologie de reconnaissance d'image. Efficace, ce système permet notamment de simplifier les tâches de ses représentants. Veronique Brisaert (Sales Operation Manager chez Mondelez Belgium) en dira plus sur le sujet lors du POPAI Congres, ce 11 décembre. En attendant, celle-ci a accepté, pour Gondola, de lever un coin du voile.

 

"Concrètement, pour l'expliquer de manière simple et claire: au lieu de prendre manuellement note des produits présents ou absents des magasins, nos représentants, munis de leur smartphone, prennent en photos les rayons / check-out des points de vente. Ces photos sont ensuite envoyées via la 3G et téléchargées sur un serveur. Un logiciel prend ensuite le relai et s'occupe de la reconnaissance des produits présents en rayon. Après 15 minutes, le représentant reçoit un rapport comprenant les produits présents et absents du rayon/check-out".

 

N'est-il pas plus facile de réaliser soi-même l'analyse?

Nous disposons, chez Mondelez, d'un large portefeuille de marques (Côte d'Or, Milka, Stimorol, V6, Philadelphia, etc.). Noter manuellement tout cela est une tâche très lourde à accomplir… surtout dans un hypermarché. L'Image Recognition-software, c'est donc la solution que nous avons trouvé pour permettre à nos représentants de faire ce qu'est vraiment leur métier, à savoir vendre et travailler sur l'assortiment. 

 

Etes-vous les premiers à en faire usage?

Nous sommes le pays test au sein de Mondelez International. Nous avons commencé à utiliser cette technologie il y a de cela 2 ans avec l'aide de Planorama, le fournisseur de notre logiciel. Bien entendu, d'autres sociétés utilisent la reconnaissance d'image, mais nous sommes aujourd'hui très avancés dans le processus d'utilisation. Nous sommes, depuis un an, véritablement opérationnel. L'outil sera donc très prochainement utilisé à l'étranger.

 

Quels en sont les avantages?

Les résultats de l'audit sont très fiables et directement exploitables: le représentant a la possibilité de se mettre immédiatement au travail. Pour lui ou elle, la technologie représente un véritable gain de temps. Le temps (important) qu'il ou elle devait consacrer à lister les produits présents ou manquants en rayon est aujourd'hui utilisé à bon escient, dans la négociation. En outre, l'outil structure notre collaboration en interne. Tous les départements, du field marketing au category management, travaillent avec un même outil. Cela facilite la gérance d'une gamme complexe, considérable et variable.

 


Veronique Brisaert est l'une des oratrices du Popai Congres Shopper marketing qui aura lieu le 11/12 au Kinepolis d'Anvers.

 

 Inscrivez-vous ici! 

 

Auteur: 

Carole Boelen

catégorie: 

Bord-Bia - FR - SIDE

Derniers lancements produit