Photo-reportage: Markthal Rotterdam

Markthal

C’est début octobre que s’est ouvert, à Rotterdam, De Markthal, un impressionnant projet architectural qui abrite le plus grand marché couvert de produits frais des Pays-Bas. Entièrement dédié au ‘food’, il offre une variété étonnante d’échoppes et de magasins qui proposent des produits de grande qualité.

 

L’inauguration du Markthal le 1er octobre dernier a donné lieu à un emballement médiatique sans précédent. Le Markthal a la forme d’un gigantesque tunnel, ou d’une énorme arche, qui culmine à 40 mètres en son point le plus haut. Ce hall hors normes abrite 6.200 m² d’espaces commerciaux. Le plafond est décoré d’une ‘Hoorn des Overvloeds’ (Corne d’Abondance), œuvre magistrale de 11.000 m² que l’on doit à Arno Coenen qui a mis en scène des fruits, des légumes, des céréales et d’autres produits alimentaires.
 

                    

 

Des boulangers bio et… Leonidas

On dénombre 96 échoppes permanentes, 15 magasins et 8 restaurants. La plupart des magasins d’alimentation sont des magasins spécialisés qui surfent sur la demande croissante de produits artisanaux : boucheries, magasins de fruits et légumes, fromagers, boulangeries bio, pâtisseries, poissonniers, étals de fruits secs ou de sushis, etc. Nombre d’entre eux sont des filiales de magasins locaux. Les grandes chaînes internationales – Albert Heijn, Delifrance et Leonidas – sont clairement minoritaires. 

 

 

 

Si, à l’entrée, on trouve bien quelques fruits, légumes et pains artisanaux vendus dans des caisses en bois posées à même le sol, il n’y pas ici de véritable ‘ambiance de marché’ telle qu’on la connaît dans d’autres grands halls européens, Valence ou Barcelone par exemple. De Markthal nous fait davantage penser à un shopping center pour produits alimentaires de très grande qualité. Le hall se profile, notamment en raison de la fresque du plafond, comme un lieu d’inspiration pour qui apprécie une nourriture saine et authentique. Il est clair que l’on a voulu jouer la carte de l’authentique et du bio.

 

                    

 

A côté des magasins spécialisés, où l’on trouve toutes sortes de saucissons français, burgers végétariens et autres gaufres artisanales, il y a également deux supermarchés. Albert Heijn (un supermarché standard de 1200 m2) en sous-sol et, au rez-de-chaussée, un Wah Nam Hong asiatique. Ce dernier est une succursale d’un commerçant de Rotterdam dont l’assortiment allochtone est très différent de ce que propose AH. Le commerçant chinois exploite également un restaurant au premier étage. 

 

 

 

 

 

 

Echoppes, restaurants et magasins

La cuisine chinoise n’est évidemment pas seule présente : vous goûterez des tapas au  Pinchos et des spécialités turques et méditerranéennes au Obba’s Foodbar. On le constate, après avoir fait ses courses, il ne manque pas d’endroits pour se sustenter. Dans l’un des huit restaurants bien sûr, mais également ‘sur le pouce’ car de nombreuses échoppes proposent des produits à consommer sur place, café, churros ou jus de fruits frais entre autres. Certains restaurants disposent de terrasses qui surplombent le Markthal et desquelles on jouit d’une jolie vue sur l’ensemble du bâtiment.

 

 

 

Les échoppes permanentes occupent la plus grande partie du hall mais, sur les côtés, une quinzaine de ‘vrais’ magasins ont trouvé place, parmi lesquels le supermarché chinois et un magasin d’ustensiles de cuisine (Habitas). 228 appartements ont été aménagés dans la partie supérieure du hall. Cette étonnante mixité est, ni plus ni moins, une première mondiale. Sous le hall, les 1.200 places de parking se révèlent un peu ‘justes’ au vu de l’affluence.

 

 

 

 

 

 

Une attraction touristique

Planté en plein centre de Rotterdam, le Markthal ne pouvait être mieux situé, d’autant plus qu’il est très bien desservi par les transports publics. Cette situation privilégiée renforce l’idée qu’il remplit un double office : un grand marché du frais et une attraction touristique d’importance. D’ailleurs, les prévisions tablent sur un minimum de 4,5 millions de visiteurs par an. C’est peut-être là que réside le plus grand danger pour le hall et les commerçants: qu’il n’attire que des touristes d’un jour, curieux du concept et de la construction. Car, pour être rentables, les commerces ont besoin d’une clientèle locale régulière. Quoiqu’il en soit, le Markthal est un concept intelligent qui devrait attirer des touristes à Rotterdam. Et tout retailer qui se respecte aura à cœur de le visiter ! 

 

 

 

          

                    

Auteur: 

Carole Boelen